Récemment, on peut entendre parler du fait qu’une entreprise ait un taux de turn-over élevé. Si cette expression est inconnue à certains, le domaine de l’emploi en entreprise est familiarisé avec ces termes. Cet anglicisme est un indicateur à surveiller pour les dirigeants de l’entreprise. Les ressources humaines sont les principales garantes quant au suivi du turnover.

Qu’est-ce que le turnover ?

Définition

Dans l’expression « turn-over », il y a le terme tourner. On désigne par cette expression la rotation d’emplois dans une entreprise. Plus précisément, le renouvellement des effectifs : les embauches, les recrutements, les licenciements et les départs de personnels (plus d’infos sur l’ inscription pole emploi notamment). On parle également de taux de roulement.

La rotation volontaire

Le roulement volontaire de personnel résulte du choix personnel des employés. Ils décident de quitter leurs fonctions pour des raisons propres :

  • S’ils ne sont pas satisfaits par leurs conditions de travail,
  • S’ils ont accepté une offre d’emploi plus intéressante
  • S’ils ont décidé d’un changement de carrière

Le roulement volontaire résulte souvent d’un entretien d’embauche bâclée, lorsque la personnalité du candidat n’est pas bien cernée par l’embaucheur.

La rotation involontaire

Elle se produit lorsqu’un employé est licencié pour des raisons inhérentes à son travail : comportement contre-productif, faute grave, performance professionnelle qui laisse à désirer…C’est pour éviter le turn over involontaire que les candidats sont soumis à des tests d’aptitude conformes avec leur futur poste.

Le calcul du taux de rotation de personnel

Comment calcule-t-on un turnover ?

La formule de calcul du taux de renouvellement est basée sur trois facteurs, pour une période donnée :

  • Le nombre de salariés pour le premier jour (de la période choisie)
  • Le nombre de salariés pour le dernier jour
  • Le nombre total de départs durant cette même période.

Pour finir, on divise le nombre total de départs par la moyenne du nombre de salariés. 

Par exemple : La société S compte 125 employés le premier jour de 2020. En 2019 elle en comptait 135. La moyenne est donc de 130 employés. Elle compte 10 départs en 2019. Le taux de turnover de la société S est donc :

  • 10/130 = 0,0769
  • 0,0769×100 = 7,69 % de taux de rotation.

Le bon taux et le taux élevé de turnover

Pour savoir si on a un bon ou un mauvais taux de turn over, il faut faire une comparaison par rapport aux autres entreprises du même secteur. Mais souvent, plus le taux de turn over est élevé, plus la situation est grave car c’est l’indicateur du fait que l’entreprise a du mal à maintenir sa masse salariale et ce, pour des raisons diverses comme de mauvaises conditions de travail ou un mauvais climat de travail.

Les différentes causes du turnover en entreprise

Une mauvaise gestion des RH

Actuellement, les ressources humaines jouent un rôle crucial dans la performance de l’entreprise. En effet, il ne suffit plus de gérer les compétences de chaque employé, mais il faut optimiser ces compétences. Voici les conséquences d’une mauvaise gestion des ressources humaines au sein de l’entreprise :

  • Un mauvais climat social :  les employés n’arrivent pas à s’intégrer et finissent par démissionner,
  • Une perte d’enthousiasme : le taux d’absentéisme s’élève à cause de son insatisfaction,
  • La mauvaise réputation : l’image de la société se reflète à travers celle de ses employés et les dysfonctionnements impactent la réputation de l’entreprise.

Un secteur concurrentiel fort

Lorsque la concurrence dans un secteur est trop forte (analysez votre concurrence grâce aux 5 forces de porter notamment), les employés peuvent se « laisser séduire » par une meilleure offre que leur font les entreprises concurrentes. Ils démissionnent pour avoir de meilleures conditions de travail et c’est ce qui conduit à un taux de rotation élevé.

Des mauvaises conditions de travail (stress, climat social, etc.)

Il est nécessaire pour le service des relations humaines de veiller à la qualité de l’environnement de travail mais aussi de motiver les employés :  promotions ou moins de surcharge de travail.

dimunier turnover

Pourquoi diminuer le turnover ?

La principale raison de surveiller le taux de renouvellement est la perte financière. Le recrutement a un cout et un nombre élevé de départs peut impacter négativement le rendement financier de l’entreprise. Diminuer ce taux permet :

  • De garder les employés talentueux
  • Faire des économies sur le recrutement
  • Améliorer la réputation afin d’attirer de nouvelles recrues
  • Renforcer la cohésion des équipes de travail
  • Assurer la fidélisation des salariés.

team

Les manières de réduire un turnover élevé

Adapter la stratégie de recrutement

Pour attirer les talents, il faut savoir leur proposer des avantages en plus d’une offre salariale concurrentielle. Avoir un partenaire externe pour le recrutement est également une bonne idée car cela maximise le rendement. Il faut également rédiger des offres d’emplois bien précises afin de viser le bon profil des candidats recherchés.

Proposer une offre compétitive

A part proposer un salaire compétitif, il faut séduire le candidat en lui transmettant de manière adéquate les valeurs de l’entreprise : la façon dont les employés sont traités, leurs avantages, l’engagement communautaire…autant de raisons qui vont pousser le candidat à postuler. La couverture sociale (soins dentaires, remboursements…) est toujours un bon argument dans une offre d’emploi.

Écouter les employés

Offrir des perspectives de promotion et d’avancement, des avantages et autres petites attentions comme des activités sociales, une flexibilité au niveau de la conciliation vie-travail.