Il y a quelques jours, le géant de l’audiovisuel, TF1, a annoncé son intention de racheter 30 % des parts d’une autre grand groupe : M6. Coup de tonnerre dans le monde de la télé en France, mais aussi en Europe. Ce mariage inattendu donnera naissance à un mastodonte européen incontournable et dont peu de patrons de télévision avaient osé rêver. Pour les investisseurs, il s’agit d’une occasion unique, mais qui pose beaucoup de questions : quel avenir pour les actions des deux groupes ?

Actions TF1 et M6 : faut-il s’inquiéter de la perte de diversité de son portefeuille ?

C’est la grande question qui agite actuellement le monde des investisseurs, notamment celui des particuliers qui placent leur argent en ligne. Le mariage entre TF1 et M6 ne manquera pas d’avoir des conséquences sur leurs actions respectives, pour le meilleur et pour le pire. D’abord, précisons immédiatement qu’il s’agit d’un rachat et non pas d’une fusion. Les deux groupes garderont donc des actions distinctes, même si investir dans l’une impliquera désormais d’investir dans l’autre.

C’est une information clé dans l’affaire, car cela implique que disposer d’actions dans chaque groupe ne représente plus une diversification de son portefeuille comme avant. Les particuliers qui investissent en ligne sur des services comme Saxo tiennent généralement à cette diversité. Voilà pourquoi ils se tournent aussi bien vers le Forex que vers les CFD. Proposer des produits très variés, c’est la grande force de ces plateformes.

Cependant, même s’il réduit la diversité d’un portefeuille, ce mariage inattendu sera sans doute une bonne nouvelle pour les actionnaires des deux groupes.

Une force de frappe commune qui bénéficiera aux deux actions

Le scénario le plus probable, actuellement, c’est que la fusion entre TF1 et M6 soit très favorable aux deux actions. En créant une force de frappe sans commune mesure en Europe, le groupe TF1 offre à M6 l’occasion d’entrer dans la cour des grands. La « petite chaîne qui monte » revoit ses ambitions à la hausse : désormais, elle ne lutte plus localement sur le marché français. Son objectif, c’est de faire concurrence aux gigantesques plateformes de streaming américaines.

Effectivement, pour TF1, ce rachat signe le premier mouvement vers une nouvelle orientation de sa production. Avec M6 sous le coude, la première chaîne de France devient aussi le premier producteur de fiction en France, que ce soit à la télé et au cinéma. En face, il ne reste plus que Canal +. Or, le groupe de Vincent Bolloré prépare en coulisse la sortie de sa plateforme pour concurrencer Netflix. TF1 et M6 sont désormais en mesure de faire la même chose.

Pour l’action de TF1 comme pour l’action de M6, ce mariage est donc une excellente nouvelle. Elle permettra au groupe d’ouvrir grand les portes de son avenir et d’assurer sa survie dans les années à venir. Bien sûr, tout cela ne se fera pas sans encombre et les risques restent présents.

Un mariage avec des concessions

Cependant, les investisseurs ne sont pas encore tout à fait rassurés. Le mariage entre TF1 et M6 ne se fera pas sans concessions, mais leur nature exacte n’a pas été encore précisée. Effectivement, chacun des deux groupes possède beaucoup de chaînes, dont la plupart sont disponibles gratuitement via les canaux de la TNT. Des canaux précieux, distribués par le CSA et que les groupes s’arrachent.

Or, un tel mariage produira un groupe disposant alors d’un monopole écrasant sur le réseau de la TNT. Une situation que le CSA risque de ne pas accepter, forçant le nouveau groupe télévisuel à céder certaines chaînes. Une exigence qui pourrait coûter cher à TF1-M6, mais qui pourrait être compensée par le lancement d’une plateforme en ligne.