Qu’est-ce qu’une niche fiscale ?

Vous avez vaguement entendu parler des niches fiscales et voulez en savoir davantage sur le sujet ? Ce sont en fait des avantages fiscaux, des exceptions aux règles fiscales dont vous pouvez bénéficier en tant que contribuable. Bien évidemment, bénéficier d’une niche fiscale suppose que vous respectiez certaines conditions. Les niches fiscales poursuivent en effet des objectifs. Découvrez les avantages des niches fiscales dont vous pouvez profiter.

Une niche fiscale, de quoi s’agit-il concrètement ?

La notion de niche fiscale est employée en fiscalité pour désigner les avantages fiscaux auxquels peuvent prétendre certains contribuables. Elle consiste pour vous, à bénéficier d’une diminution de l’impôt sur le revenu, à condition de respecter certaines conditions. Avec l’accompagnement d’un spécialiste en gestion de patrimoine et défiscalisation comme www.gotoinvest.com, vous pouvez donc réaliser des économies d’impôt grâce aux niches fiscales.

Il existe deux familles de niches fiscales : d’une part les niches fiscales horizontales ou « actives » et d’autre part les niches fiscales verticales ou « passives ». Les niches fiscales actives sont des avantages fiscaux dont vous bénéficiez si vous réalisez un acte particulier, tel qu’un investissement locatif par exemple. En revanche, les niches fiscales verticales sont des allègements fiscaux (exonération d’intérêt sur livret d’épargne) dont vous pouvez bénéficier sans nécessairement accomplir un acte particulier.

niches fiscales

Quelles sont les niches fiscales dont vous devez absolument profiter ?

Il existe plusieurs niches fiscales auxquelles vous pouvez prétendre. Leur diversité en favorise d’ailleurs l’accessibilité. Si vous ne répondez pas aux conditions d’une niche fiscale, vous pouvez en effet réunir les conditions pour une autre. Parmi les niches fiscales intéressantes en 2021, nous pouvons citer :

  • Le crédit d’impôt au titre de l’emploi d’un salarié à domicile (abattement de 50% pour une dépense annuelle maximale n’excédant pas 15.000 euros),
  • L’investissement dans les équipements pour la maison (volets roulants, pompe à chaleur, chaudière, etc.) donnant droit à une réduction d’impôt de 5.040 euros pour un budget total de 18.500 euros,
  • La garde d’enfant qui vous fait bénéficier, si vous êtes un jeune ménage, d’un abattement de 1.150 euros pour une enveloppe totale de 2.350 euros,
  • Les cotisations syndicales,
  • Les SOFICA (production),
  • Les investissements industriels DOM-TOM,
  • Les primes d’assurance de loyers impayés,
  • Le FIP Corse,
  • Le FIP Outre-Mer,
  • La souscription d’un capital d’une PME,
  • Le versement de prestation compensatoire en capital.

Quels objectifs visent les niches fiscales ?

Si les niches fiscales sont des parades grâce auxquelles les contribuables diminuent leurs impôts, elles représentent en outre un manque à gagner pour l’État. Pour autant, elles ne sont pas sans contrepartie, chaque niche ayant un objectif précis pour le gouvernement.

En prenant l’exemple du crédit d’impôt pour emploi d’un salarié à domicile, l’objectif est de favoriser l’accès à l’emploi, grâce à l’embauche de prestataires par les particuliers. Par ailleurs, les niches fiscales encouragent à l’investissement, puisque la loi Pinel et la loi Censi-Bouvard vous permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt. Quant à elle, la TVA (cliquez pour en savoir plus sur la tva intracommunautaire ) à taux réduit applicable pour certains travaux, les crédits d’impôts pour les dépenses d’économie d’énergie visent justement à soutenir les économies d’énergie et à encourager le développement durable. Vous pouvez lire aussi : la transition numérique pour tous.

Sommaire

NOUS SUIVRE

ARTICLES LES + POPULAIRES