Quelles alternatives aux produits d’emballage ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Dans le but d’agir pour l’environnement, de plus en plus d’entreprises désirent changer certaines de leurs pratiques. Cependant, s’il est facile de trouver des alternatives sans sortir de sa zone de confort, cela l’est moins pour d’autres secteurs. Avant de vous attaquer à ces habitudes difficiles à changer, pourquoi ne commenceriez-vous pas le changement de vos emballages conventionnels pour des emballages éco-responsables ?

Le bioplastique pour des emballages écologiques

Le bioplastique est un plastique qui est soit biosourcé soit biodégradable. Le premier est fabriqué avec des matières naturelles comme l’amidon de la pomme de terre ou du maïs, de la canne à sucre, des algues, de la betterave, etc. Le second peut être détruit par les micro-organismes au contact de l’eau ou de l’air. Très intéressant comme produit, n’hésitez pas à vous rendre sur denethyse.fr pour avoir plus d’informations sur les emballages écologiques.

Certains modèles de bioplastique sont à la fois biosourcés et biodégradables. Contrairement aux produits d’emballage classiques, ce type d’emballage n’a pas d’impact négatif sur l’environnement. Il n’est pas fabriqué avec une ressource finie telle que le pétrole et il a la même apparence, la même qualité et la même solidité que le plastique classique. Pour tous vos emballages, préférez donc la gamme écologique de vos prestataires.

emballage écologique

Le bambou une solution durable pour vos contenants

Économique et écologique, l’emballage en bambou révèle être une excellente alternative aux produits d’emballages conventionnels pour l’empaquetage des aliments frais, surgelés et réfrigérés. Outre sa résistance et son aspect esthétique, c’est une plante qui pousse sans difficulté, en plus d’être très maniable.

En fonction de vos besoins et de vos envies, vous pouvez avoir des barquettes, des tasses jetables, des paniers, etc. en bambou pour l’emballage de vos produits. Hormis le fait qu’il ne supporte pas certaines températures et ne peut pas aller au micro-ondes, il est grâce à tous ces avantages un parfait allié pour les restaurateurs. De plus, il est 100 % compostable et biodégradable.

Le verre et l’aluminium : une belle alternative

L’aluminium et le verre sont de meilleures alternatives aux produits d’emballage classiques. Simples et faciles à trouver, ce sont tous les deux des matériaux qui peuvent être indéfiniment recyclés, et ce, sans que leur qualité ne soit altérée. Réputés pour leur solidité et leur durabilité, ils se révèlent être l’option parfaite pour la restauration collective, les entreprises, les hôpitaux, etc.

En fonction du domaine dans lequel vous intervenez, vous pouvez adopter les tupperwares, les bouteilles, les assiettes en verre. Cela vous permettra de remplacer sans difficulté la vaisselle en plastique. Pour faire plus original, vous pouvez aussi abandonner le plastique pour le verre ou l’aluminium pour l’emballage de vos produits d’hygiène.

Le conditionnement en bois

Nombreux sont ceux qui sont surpris lorsqu’ils entendent parler des emballages en bois comme alternative aux produits d’emballage conventionnels. Cependant, vous n’avez pas de crainte à avoir puisque le bois dont il est question ici provient principalement des forêts durablement gérées. Leur utilisation n’a donc aucun impact sur l’environnement.

Il faut noter qu’il s’agit d’un matériau naturel, souple et 100 % biodégradable. Contrairement aux emballages en bambou, il peut être utilisé sans risque peu importe la température et il est très résistant à l’humidité. Le plus intéressant avec cette option d’empaquetage est le fait qu’elle conserve et préserve la qualité gustative et nutritionnelle des aliments.

Naturel, il s’agit d’un matériau renouvelable qui est très apprécié par les consommateurs. Dans le cas où vous ne serez pas intéressé par cette option, vous pouvez vous tourner vers les emballages en papier carton. Ils sont issus du bois et ont l’avantage d’être biodégradables dans certaines conditions et de se dégrader sans difficulté dans la nature. Ils ne constituent donc pas une source de pollution pour l’environnement.