Comment fixer le prix de vente de son entreprise ? 

Prix de vente de son entreprise

Les machines, la marque, le fonds de commerce, mais aussi l’équipement humain et le positionnement sur le marché sont quelques-uns des éléments à prendre en compte lors de la fixation du prix d’une entreprise. Un calcul dans lequel vous ne devez pas vous tromper si vous ne voulez pas perdre de l’argent.

Comment évaluer la valeur d’une entreprise ?

Il existe plusieurs techniques d’évaluation d’une entreprise, mais les plus utilisées sont les suivantes :

Méthode de multiples

La méthode des multiples de valorisation est appropriée pour les entreprises qui ont une durée de vie d’au moins 10 ans et avec un historique de leurs résultats. Pour le calcul, on prend les résultats :

  • de l’année précédente ;
  • du présent ;
  • et du prochain attendu ;

et on les multiplie par un nombre qui est généralement entre 3 et 7. Cette technique est appliquée pour les entreprises qui ont un historique consolidé et une croissance régulière. Si vous facturez une somme depuis dix ans, il n’est pas logique de penser que vous allez tout à coup vendre la moitié, sauf circonstances exceptionnelles. Toutefois, il faut être prudent, parce que le secteur influence les résultats de ce calcul.

Réduction des flux de liquidités

Pour les jeunes entreprises qui n’ont pas d’historique, c’est la méthodologie la plus appropriée. Elle consiste à projeter les résultats des cinq prochaines années, en leur donnant une valeur présente. Les entreprises de logiciels, par exemple, connaissent une croissance exponentielle et, dans ce cas, il est préférable de les évaluer par la méthode du flux de liquidités.

Méthode patrimoniale

La valeur des actifs ajustés (ou méthode patrimoniale), c’est-à-dire l’évaluation de tous les actifs corporels de l’entreprise, est également utilisée. C’est une photographie d’un moment donné, mais elle ne prend pas en compte les intangibles. Le problème, c’est qu’elle ne fait qu’indiquer la situation à un moment donné en ignorant que l’entreprise est quelque chose de dynamique.

La méthode par comparaison

Il est utile de savoir comment évolue le marché. Pour évaluer l’entreprise, on prend comme référence les opérations fermées d’entreprises similaires dans le secteur.

Comment fixer un prix de vente ?

En tout état de cause, la valeur réelle de l’entreprise se mesure à la capacité de générer de l’argent. C’est pourquoi, lors de l’évaluation des éléments qui la composent, il faut le faire en fonction de ce qu’ils apportent à l’entreprise, et non les mesurer de manière indépendante. Il faut donc analyser tous ces éléments :

  • les éléments physiques : les biens corporels de l’entreprise ;
  • les éléments humains : les salaires, les cotisations pour incapacité de travail, chômage ou congés de maladie. Il ne s’agit pas seulement de les calculer selon les salaires et les charges sociales, mais d’aller au-delà. Demandez-vous s’il y aura des préretraites, s’il faut embaucher plus de personnel ;
  • les éléments juridiques : les licences, assurances ou brevets. Toutes les questions fiscales et commerciales doivent être bien clôturées avant la vente ;
  • les éléments technologiques : les avancées technologiques ;
  • les aspects commerciaux : le portefeuille de clients, les fournisseurs, la compétitivité de l’entreprise, les risques auxquels elle peut être exposée, les stratégies de marketing, les plans de croissance, la situation du secteur, les services externalisés ou nécessitant d’être externalisés ;
  • les éléments économico-financiers : la capacité à générer de l’argent.

Tout entrepreneur doit évaluer l’état de santé de son entreprise, l’équilibre patrimonial, l’effet de levier, les besoins de financement et d’investissement, le cash flow généré par l’entreprise et donc la rentabilité de l’activité qu’il exerce pour pouvoir fixer le prix de vente le plus juste possible. Le compte de résultat est celui qui fera pencher la balance vers l’une ou l’autre évaluation, mais on ne peut pas prendre les résultats sur une seule année. Il s’agit de regarder les résultats et les marges obtenus ces dernières années pour mieux voir l’évolution de l’entreprise. En fait, plus il y aura de données à traiter, plus les évaluations finales seront fiables.

 

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES