En tant que chef d’entreprise gestionnaire, il est de votre obligation de connaître le seuil de rentabilité de votre activité. Que vous soyez repreneur ou créateur d’entreprise, en tant que dirigeant, le fait de ne pas connaître cet élément serait comme si vous partez en mer au gré du vent sans vous équiper de boussole ni de gouvernail.

Seuil de rentabilité : qu’est-ce que c’est au juste ?

Il indique le montant exact du chiffre d’affaires que vous devez réaliser afin d’obtenir un résultat nul. L’objectif n’est pas de se limiter à ce CA, mais de générer plus. Grâce à cet indicateur SR, vous pouvez connaître la somme des ventes à produire afin de ne pas être en manque, en déficit.

Cette donnée est indispensable. Vous pouvez l’avoir grâce à la décomposition et à la qualification des charges au sein de votre entreprise, notamment les charges variables et les charges fixes.

Comment faire pour le calculer ?

Vous pouvez utiliser deux méthodes pour savoir si votre activité est bien rentable :

  • Calcul à partir des charges :

SR = CF + CV

Le seuil de rentabilité est la somme des charges variables et des charges fixes à payer. C’est à partir de celui-ci que votre entreprise va commencer à avoir des bénéfices ;

  • Calcul à partir du chiffre d’affaires réalisé :

MSCV = CA – CV

La marge sur coût variable est la différence entre le chiffre d’affaires et les charges variables.

Cette seconde formule met de côté la somme des charges tout en partant du principe que les charges variables sont directement reliées au CA.

Pour avoir une activité rentable, cette marge doit entièrement recouvrir vos charges fixes. Dans le cas où en soustrayant vos charges fixes de cette MSCV, vous arrivez à 0, cela veut dire que vous avez pu atteindre votre SR.

Les experts vous recommandent généralement les conseils suivants pour le calcul du seuil de rentabilité (voir agiretentreprendre.fr) :

  • intégrez dans vos prix le temps que vous travaillez ;
  • budgétisez l’ensemble de vos coûts annexes ;
  • pensez à benchmarker votre service ou votre offre par rapport à ce que proposent vos concurrents.

A quoi sert le seuil de rentabilité ?

Cet élément vous permet de calculer votre point mort. Celui-ci correspond à la période de l’année à laquelle vous atteignez votre SE. Cela correspond donc au moment où votre activité, votre entreprise fait du bénéfice. Grâce au point mort, vous pouvez piloter votre activité. Pour information, voici comment vous pouvez calculer votre point mort :

(SR/CA) x 365.

Le calcul de la trésorerie est indispensable aussi bien au lancement de votre activité que durant son pilotage au quotidien, mais aussi lors de l’analyse du chemin que vous avez parcouru et que vous allez encore parcourir. Par contre le seuil de rentabilité est comme une destination. Il s’agit d’un indicateur capital dans vos affaires.

En plus de cela, il faut aussi préciser que le SR vous permet également de savoir si votre entreprise est confrontée à un problème dans le monde économique. En fonction du volume de vos ventes et de votre chiffre d’affaires, vous pouvez déterminer si oui ou non, vous pouvez atteindre votre SR, si vous devez baisser les coûts de vos charges, etc.

Retenez les informations suivantes. Dans le cas où :

  • votre seuil de rentabilité est dépassé, votre entreprise fait des bénéfices ;
  • vous n’arrivez pas à l’atteindre, votre activité est en perte ;
  • si vous l’avez atteint à l’euro près, cela veut dire que vous avez fait un résultat nul.