Travailler en indépendant en Suisse : comment s’y prendre pour réussir ?

ideas

Si vous avez des idées innovantes et vous pensez que vous pourrez apporter un plus à la population de votre localité ou même de tout le pays, vous pouvez créer une entreprise en tant qu’indépendant. La création d’une entreprise est tout un processus et il est important de bien s’y prendre pour travailler en toute légalité. Dans la suite, nous vous parlons des différentes étapes pour devenir indépendant en Suisse.

 

Que savoir à propos du statut d’indépendant en Suisse ?

 

D’entrée, il faut dire que le statut d’indépendant est la plupart du temps, confondu avec celui d’auto-entrepreneur. En fait en Suisse, le statut d’auto-entrepreneur n’existe pas. Il s’agit d’un régime propre à la France et c’est généralement les Français qui souhaitent créer leurs entreprises en Suisse, qui font cette confusion. Dans ce dernier, on parle plutôt d’indépendant et la forme juridique qu’on adopte pour son entreprise est la Raison individuelle. Un indépendant est également appelé freelance en anglais. Ainsi, si vous travaillez pour votre propre compte et en votre nom, vous avez le statut de travailleur indépendant. Cela implique que vous devez assumer le risque économique lié à votre activité. Il vous est possible d’avoir d’amples explications sur le sujet grace à NewCo.

 

Quelle démarche suivre pour avoir le statut d’indépendant en Suisse ?

 

Avant la création de votre entreprise en indépendant, la première étape sera le choix de la forme juridique à respecter. Ainsi, il peut s’agir d’une SARL, d’une entreprise individuelle, d’une SA, etc. Chacune de ces formes juridiques dispose de ses avantages et de ses inconvénients et il est donc important d’effectuer une comparaison entre elles, pour choisir celle qui vous convient le mieux. Une fois que vous aurez choisi votre forme juridique, vous pourrez lancer la reconnaissance de votre statut d’indépendant. Vous devez pour cela, entrer en contact avec une caisse de compensation. Il vous faudra alors remplir un dossier pour prouver que vous travaillez en tant qu’indépendant. Vous devez également fournir des pièces justificatives telles que les factures de vente, les devis, des factures d’achat qui prouvent que vous prenez des risques économiques, etc.

La caisse effectuera différentes vérifications en considérant les critères présents dans la loi fédérale sur l’assurance-vieillesse et survivants et des recommandations de l’Office fédéral des assurances sociales. Il est possible qu’il vous soit demandé de compléter un business plan qui sera étudié pour voir si votre projet est réellement faisable. Par ailleurs, il faut dire que pour obtenir le statut d’indépendant en Suisse, vous devez déjà exercer. En fait, c’est en considérant la façon dont vous vous en sortez en tant qu’indépendant que les caisses décideront si vous avez réellement la capacité d’exercer comme tel ou pas. Si vous voulez obtenir très vite votre statut, l’idéal est de lancer les démarches après quelques semaines d’activité et dès que vous possédez toutes les preuves qui vous sont demandées.

N’oubliez surtout pas de bien choisir le nom de votre raison individuelle. En tant qu’indépendant, votre raison individuelle doit contenir votre nom de famille. Vous avez également la possibilité d’ajouter votre prénom. Vous devez opter pour une dénomination originale grâce à laquelle, votre activité sera mise en avant.

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES