Que vous projetiez d’ouvrir une table d’hôtes ou que vous en teniez déjà une, sachez que des règles précises encadrent cette activité. Le point sur les règles auxquelles vous devez vous soumettre avant de vous lancer dans cette aventure.

Les essentiels à savoir pour créer une table d’hôtes

Votre établissement doit respecter certaines règles pour être classé comme une table d’hôtes. Dans le cas contraire, votre entreprise sera qualifiée de restaurant.

Le principe de la table d’hôtes

La table d’hôte désigne l’usage que fait un exploitant d’une chambre d’hôtes en proposant le repas à ses pensionnaires. Cette notion peut être floue pour certaines personnes qui nourrissent le souhait de se lancer dans une reconversion professionnelle. Il s’agit d’une table d’hôtes lorsqu’est servi dans votre salle à manger familiale un repas traditionnel élaboré à partir de produits régionaux et provenant du terroir ou de produits d’exploitations agricoles.

La formation HACCP pour une table d’hôtes

Afin d’être considérée comme une table d’hôtes, votre activité doit être une prestation additionnelle à l’hébergement et vous devez proposer aux consommateurs un seul menu. Vos invités n’auront pas de choix parmi des entrées, des plats et des desserts comme au restaurant. Votre cuisine, quant à elle, doit se composer d’ingrédients du terroir. Le repas devra être servi à la table familiale, ce qui signifie que vous n’avez pas la possibilité de placer plusieurs tables dans une pièce spécifique. Pour finir, la capacité d’accueil est limitée aux chambres d’hôtes. Ainsi, l’utilisation des règles d’hygiène alimentaire est un autre point qui mérite une attention particulière.

table d'hôtes hygiène alimentaire

Le respect des règles d’hygiène pour les tables d’hôtes

En votre qualité d’exploitant, même occasionnel, d’une maison d’hôtes, vous êtes obligé de respecter les règles d’hygiène qui sont inscrites dans l’arrêté du 9 mai 1995. Ce dernier traite entre autres de la signalisation des allergènes dans les plats dans le cadre de la table d’hôtes.

L’hygiène et la sécurité

Les normes d’hygiène obligatoires liées à votre activité de table d’hôtes doivent impérativement être affichées. Vous respectez ainsi la réglementation et rassurer vos clients sur la façon dont le repas a été préparé, mais aussi sur sa qualité. Lorsque l’on souhaite ouvrir une table d’hôtes, il est fortement recommandé de suivre une formation HACCP avec celle qui concerne le permis d’exploitation.

N’hésitez pas à placer le certificat que vous aurez obtenu dans un endroit bien visible. Par ailleurs, si vous ne respectez pas les règles qui figurent dans l’arrêté du 9 mai 1995, vous risquez d’être sanctionné ou pire, votre établissement risque de fermer.

Les points à retenir dans le décret du 9 mai

L’aspect sanitaire est un volet, si ce n’est LE volet le plus important concernant l’ouverture d’une prestation table d’hôtes dans votre établissement d’hébergement. Le décret du 9 mai réglemente l’hygiène des aliments proposés aux consommateurs.

Les principaux points à retenir concernent l’obligation d’avoir un bon état général d’entretien et de propreté des locaux. Retenez également l’importance de respecter la chaîne du froid, notamment pour les aliments congelés, ainsi que la distinction des aliments servis aux hôtes de ceux que vous destinez à votre consommation personnelle.