D’après la législation française, le délai de paiement d’une créance ne doit pas excéder 60 jours. Le ministère de l’Économie a cependant relevé de nombreux cas d’impayés en France, démontrant le non-respect de cette règle. Le recouvrement de créances constitue une véritable problématique, raison pour laquelle il essentiel de l’intégrer dans la gestion de votre entreprise. En effet, un retard de paiement peut avoir une lourde répercussion sur votre fonds de roulement. Étant donné que le recouvrement est une tâche chronophage, pensez à solliciter un service comptable externe afin de vous consacrer entièrement à votre activité !

recouvrement de créances

Qu’est-ce que le recouvrement de créances ?

Le recouvrement de créances est une démarche encadrée par la loi, définissant les différents moyens mis en œuvre par un créancier pour obtenir le règlement de sa facture. S’il suffit généralement d’une simple relance pour que les sommes dues soient réglées, il peut s’avérer nécessaire de trouver d’autres solutions plus efficaces pour recouvrer ses créances auprès d’un client mauvais payeur. D’après la législation, tout client se doit de régler une créance avant la date d’échéance indiquée sur la facture. Si, toutefois, la somme reste impayée après des rappels et des échanges, la procédure de recouvrement peut être lancée.

Quelles solutions choisir pour optimiser le recouvrement de créances ?

Afin d’optimiser le recouvrement de vos créances, pensez à déléguer cette tâche à un service comptable, en faisant entre autres appel à une société telle que Interencaiss, spécialisée dans le domaine. Cette solution constitue une excellente alternative, car le recouvrement est une tâche chronophage. Celle-ci peut prendre plusieurs formes : le recouvrement amiable et le recouvrement judiciaire.

Le recouvrement amiable

Ici, les deux parties négocient sans l’intervention de la justice. Le recouvrement à l’amiable peut prendre la forme d’une lettre, d’un rappel téléphonique, etc. Il requiert de la rigueur et de l’organisation, ainsi qu’un grand sens du relationnel et de l’écoute de la part des intervenants.

Le recouvrement judiciaire

Dans le cadre d’une procédure contentieuse, l’entreprise induit une requête auprès de l’instance judiciaire. La situation prend ainsi une plus grande ampleur.

Les avantages de confier le recouvrement de créances à un service comptable

Grâce à sa maîtrise des techniques de négociation et ses connaissances en matière juridique, une société de services comptables peut vous aider à récupérer vos impayés, tout en préservant vos relations avec vos clients. Elle vous garantit un règlement efficace et rapide de vos factures impayées. Ce type de société intervient généralement pour trouver une solution profitable aux deux parties et leur permettre de trouver le meilleur compromis afin d’éviter une confrontation en justice.

Faire appel à une entreprise de services comptables vous fera gagner du temps, vous permettra de vous consacrer exclusivement à votre activité et vous permettra d’économiser sur les dépenses liées aux appels téléphoniques, les lettres recommandées, etc.

L’intérêt de confier la gestion de vos factures à un service comptable

L’idéal est de confier la gestion de vos factures à un service comptable pour un meilleur suivi de celles-ci, incluant celles impayées. Avant d’entamer la procédure de recouvrement, l’entreprise identifie tout d’abord les raisons de l’insolvabilité du débiteur.

En faisant appel à une société spécialisée, vous recevrez périodiquement un relevé de compte avec les paiements détaillés de vos clients, ainsi qu’un historique de tous les mouvements financiers de votre portefeuille client et la liste des impayés, ce qui vous permettra de suivre l’évolution de la situation.

Éducation à la culture du paiement

Si vous souhaitez éviter tout risque d’impayé, pensez avant tout à éduquer vos clients à la culture du paiement. C’est une action préventive qui consiste à mettre en place des stratégies efficaces visant à empêcher le client de contracter une dette. L’idée est de le responsabiliser afin qu’il paie avant toute échéance, notamment par l’envoi de notifications automatiques par email, SMS ou encore WhatsApp sur la fin du délai de paiement.

Pensez également à leur faciliter les moyens de paiement en proposant différentes options et en favorisant les paiements anticipés grâce aux rabais, tout en rappelant les pénalités en cas de paiement tardif.

culture du paiement

Réaction immédiate face à un retard de paiement

La rapidité d’intervention est de mise afin d’anticiper les choses. Pensez à réagir vite en cas de retard de paiement pour augmenter vos chances de récupérer vos impayés. La première étape serait de détecter tout retard de paiement en consultant régulièrement votre balance : ce document est un outil clé pour la gestion du recouvrement des créances, car il récapitule l’ensemble de vos comptes clients et de vos fournisseurs encore solvables.

Dès que l’échéance de paiement fixée dans le contrat est dépassée, faites une première relance par email. Si, après quelques jours, vous n’avez pas de réponse, continuez par une relance téléphonique avant de procéder à une relance par courrier recommandé, si cela s’avère nécessaire. Dans la plupart des cas, ces actions suffisent pour obtenir paiement, entre autres si le retard résulte d’un problème d’organisation. Si ces rappels restent cependant sans réponse, passez à une mise en demeure par courrier recommandé.

Dans le cadre de la procédure de relance, déterminez le motif de non-paiement grâce aux informations en votre possession, en vue de bien définir l’action à entreprendre. L’idéal est de régler le problème à l’amiable.

Privilégiez le recouvrement à l’amiable

Afin d’optimiser vos chances de récupérer vos impayés, sachez que le recouvrement à l’amiable est la meilleure solution, comme nous l’avons mentionné plus haut. Ce choix est beaucoup plus prudent, car il vous permet de préserver la relation commerciale avec votre client. De plus, c’est un gain de temps et d’argent non négligeable. En effet, une procédure judiciaire est longue et coûteuse.

La négociation demande toutefois de la diplomatie et une parfaite maîtrise des techniques de diplomatie, raison pour laquelle mieux vaut se tourner vers un expert dans le domaine. Dans le cadre du règlement d’un différend, l’idéal est de se rencontrer directement dans les locaux du débiteur. Le dialogue en tête-à-tête doit permettre de soulever le problème et surtout, de trouver un terrain d’entente.

La procédure judiciaire n’est conseillée que lorsqu’il est impossible d’entrer en contact avec le débiteur afin d’éviter de ternir l’image de votre entreprise.