Placements, solutions d’épargne et d’investissement pour préparer financièrement l’avenir

En tant que chef d’entreprise, vous devez préparer au mieux votre avenir financier pour deux raisons principales. Premièrement, compte tenu de votre activité, vos revenus peuvent être instables. Deuxièmement, si vous avez choisi le statut TNS (travailleur non salarié) votre taux de remplacement à la retraite sera faible (autour 40 %). Pour préparer votre avenir financier (revenus instables et/ou retraite) vous avez deux solutions. D’une part, vous pouvez “sortir l’argent de votre entreprise” et investir à titre personnel sur le PER ou l’assurance vie. D’autre part, vous pouvez sécuriser la trésorerie excédentaire de votre société sur des placements peu risqués comme les fonds monétaires et les comptes à terme (notamment via votre holding).

 

La retraite par capitalisation en France

 

En France, vous avez trois moyens de cotiser pour votre retraite :

  • la retraite de base (retraite par répartition) ;
  • la retraite complémentaire (retraite par répartition) ;
  • la retraite supplémentaire (retraite par capitalisation).

Dans cet article, nous allons nous intéresser à la retraite par capitalisation (retraite supplémentaire). En effet, c’est cette retraite qui vous permettra d’améliorer votre taux de remplacement à la retraite. Si vous avez déjà sollicité l’assistance d’un conseiller patrimonial (en banque ou dans un cabinet indépendant) pour obtenir du conseil en gestion de patrimoine financier afin de préparer votre retraite, vous avez certainement entendu parler du plan d’épargne retraite (PER). Ce nouveau dispositif est progressivement en train de s’imposer dans le paysage de l’épargne en France. Plusieurs millions d’épargnants, dont de nombreux entrepreneurs et gérants de PME, ont d’ores et déjà ouvert un PER. Voyons les raisons de ce succès.

 

Préparer votre retraite avec le PER

 

Le PER (plan d’épargne retraite) vous permet de vous construire votre propre retraite supplémentaire tout en payant moins d’impôt sur le revenu. C’est particulièrement avantageux si vous êtes à la TMI (tranche marginale d’imposition) à 30 %. Ainsi, avec le PER, vous pouvez déduire jusqu’à 10 % de vos revenus dans la limite de 8 PASS de l’année N-1, soit 37 094,4 € en 2024 (PASS 2024 à 46 368 € × 8 × 10 %). Par exemple, si vous avez 50 000 € de revenu, vous pouvez déduire jusqu’à 5 000 € de vos revenus. Si vous êtes à la TMI à 30 % et que vous optez pour le versement déductible, cela représente une économie d’impôt de 1 500 € (30 % × 5 000 €). En plus des avantages réglementaires propres à tous les PER, vous pouvez investir sur les meilleurs PER. Ces PER ont des frais bas et contiennent les meilleurs placements pour faire fructifier son argent (ETF, SCPI, etc.). Comme nous le verrons dans la suite de l’article, ces placements de qualité sont aussi accessibles sur les meilleures assurances vie, via les unités de compte (hors fonds en euros).

 

L’assurance vie est l’enveloppe la plus polyvalente

 

L’assurance vie est une enveloppe avec de nombreux avantages.

 

Les avantages réglementaires de l’assurance vie

Les avantages réglementaires (propres à toutes les assurances vie) sont la fiscalité avantageuse sur les retraits et à la succession. Premièrement, pour les retraits (rachat), à partir de 8 ans de détention, vous bénéficiez d’une exonération au titre de l’impôt sur le revenu dans la limite de 4 600 € par an sur vos gains (ou 9 200 € pour un couple marié/pacsé). Deuxièmement, pour la succession, vous pouvez désigner des bénéficiaires qui bénéficient d’abattement. D’abord, pour vos versements avant 70 ans, vous pouvez transmettre 152 500 € par bénéficiaire (Article 990 I du Code général des impôts). Puis, pour vos versements après 70 ans, vous pouvez transmettre 30 500 € (tous bénéficiaires confondus). Aussi, vos gains sont exonérés de droits de succession (Article 757 B du Code général des impôts).

 

Les qualités supplémentaires des meilleures assurances vie

Comme sur le PER, en assurance vie, vous pouvez investir sur des fonds en euros (capital garanti, mais rendement faible) ou des unités de compte (capital non garanti). Au-delà des qualités réglementaires propres à toutes les assurances vie, vous pouvez investir sur les meilleurs contrats d’assurance vie qui ont des qualités supplémentaires. Les meilleures assurances vie ont un grand choix d’unités de compte (ETF, SCPI, etc.), des frais annuels d’unités de compte très bas (0,5 %) et des fonds en euros performants. Parmi les assurances vie en ligne sans frais sur versement et sans frais d’arbitrage, on peut citer des contrats tels que Linxea Spirit 2 et Lucya Cardiff.

 

Le retour en grâce des fonds en euros

Avec la remontée des taux, la participation aux bénéfices (rendement) des fonds en euros est meilleure en 2023 (annoncée en janvier/février 2024) qu’en 2022. Cela s’explique par la remontée des taux. En effet, les fonds en euros sont composés à environ 80 % d’obligations (dettes) qui ont bénéficié d’un meilleur rendement grâce à la remontée des taux. Par exemple, sur les meilleurs fonds en euros, en 2023, le rendement a été d’environ 3 % contre environ 2 % en 2022.

 

Les deux solutions pour sécuriser sa trésorerie d’entreprise

 

Vous pouvez sécuriser votre trésorerie à court terme sur des fonds monétaires et des comptes à terme (CAT).

 

Les fonds monétaires

Les fonds monétaires sont des titres de créance à échéances courtes (peu risqués) qui servent à financer les États et les entreprises sur le court terme. Le taux de rendement est directement lié à €STER (taux d’intérêt de la zone euro). En ce moment, le taux est autour des 4 %. Le taux de rémunération est donc variable dans le temps. En contrepartie, vous pouvez revendre à tout moment vos fonds monétaires.

 

Les comptes à terme

À l’inverse, les comptes à terme ont souvent un taux fixe, mais vous ne pouvez pas les revendre tout de suite (ou un malus s’applique). Une parade consiste à ouvrir plusieurs CAT et uniquement clôturer ceux (ou celui) dont vous avez besoin. À titre d’illustration, si vous avez 100 000 € à placer, vous pouvez ouvrir cinq CAT de 20 000 €. Ensuite, si vous avez besoin de 40 000 €, vous clôturez uniquement deux CAT et laissez courir les intérêts (sans malus) des trois autres.

En conclusion, en tant que chef d’entreprise, vous pouvez préparer financièrement votre avenir via deux solutions. D’abord, en investissant à titre personnel sur l’assurance vie et le PER. Ensuite, en sécurisant votre trésorerie d’entreprise sur des supports sécurisés à court terme comme les fonds monétaires ou le compte à terme.

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES