L’optimisation économique : C’est quoi

Lorsque l’on souhaite accélérer les activités de l’entreprise et augmenter ses bénéfices, la stratégie qui nous vient souvent en tête est d’accroître le chiffre d’affaires. Toutefois, cela ne suffit pas et nécessite d’être appuyé par l’optimisation économique. Celle-ci consiste à augmenter la rentabilité et la compétitivité de l’entreprise via la maîtrise des coûts. La méthode concerne donc différents domaines du management : les charges sociales, les coûts fiscaux et les achats. Alors quelles sont les procédés d’optimisation économique nécessitant d’être appliqués dans une structure ?           

Optimisation des charges sociales

L’optimisation des charges sociales concerne tous les prélèvements obligatoires indexés sur les salaires. En effet, ces paiements se révèlent lourds, particulièrement en France. Un manager peut donc être amené à réviser les dépenses liées à l’emploi de ses salariés s’il souhaite optimiser les structures de coûts en entreprise.  

Quelles sont les mesures à prendre pour réussir la méthode ?

Tout en respectant les droits des employés en vigueur, nombreuses sont les mesures possibles pour optimiser les coûts sociaux :

  • ne payer que les cotisations dues,
  • disposer de tous les dispositifs d’allègement adéquats,
  • reprendre les cotisations prodiguées par erreur,
  • optimiser la sécurisation des pratiques de paie.

À qui confier l’optimisation ?   

Pour réussir la gestion des coûts sociaux d’une entreprise, il est fortement recommandé de recourir à un cabinet conseil en optimisation économique, c’est l’option la plus assurée. Les professionnels dans ce domaine proposent effectivement les meilleurs leviers économiques d’optimisation qui s’ajustent aux besoins et à l’organisation de l’entreprise quel que soit son secteur d’activités.

Optimisation de la fiscalité

Contrairement à ce qui se véhicule, l’optimisation fiscale se révèle une opération entièrement légale en France. La méthode sert à exploiter les possibilités procurées par la réglementation fiscale pour rétrécir au maximum les charges fiscales de l’entreprise. Autrement dit, l’objectif vise à esquiver le paiement des impôts qui sont évitables.      

Quelles sont les mesures permettant la réduction de la pression fiscale ?

Les mesures qui offrent la possibilité de faire baisser la charge fiscale sont innombrables. Parmi eux, les plus courants sont :

  • la défalcation des charges fiscales courantes,
  • la gestion des déficits au sein de l’entreprise,
  • le bénéfice des aides financières en cas de présence d’un employé handicapé ou d’un employé sénior,
  • la demande de crédit d’impôt de recherche pour les dépenses de recherche et développement. Cette réduction d’impôt peut arriver jusqu’à30 % du montant des investissements.

Vous pouvez joindre un cabinet conseil en optimisation économique!

Optimisation des achats

Dans une entreprise, les achats peuvent représenter jusqu’à 55 % du chiffre d’affaires, tandis que la main d’œuvre n’en représente qu’environ 30%. Ainsi, la rationalisation des coûts se révèle souvent la méthode adoptée pour optimiser l’économie au sein de l’organisation.    

Comment se déroule l’optimisation des achats ?

Pour réussir la stratégie, le manager de l’entreprise doit procéder aux étapes suivantes :

  • réaliser un audit des dépenses en identifiant l’importance des achats, l’identité des fournisseurs et les prix des achats ;
  • élaborer un cahier des charges fonctionnel indiquant précisément les achats indispensables (lister par ordre croissant) ;
  • mettre en place des stratégies efficaces de suivi des commandes ;
  • définir une politique d’achat déterminant les règles à respecter dans les processus d’achat,
  • réaliser des restrictions de dépenses liées au budget.

 

 

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES