Logistique : un secteur qui s’est complexifié

Depuis le début de ce millénaire, le secteur logistique a connu une transformation progressive. Une mue profonde qui n’est pas étrangère à l’avènement du numérique et du e-commerce. L’apparition des grands noms du commerce en ligne a transformé le quotidien des professionnels de la logistique. Toujours plus de stock à gérer, plus de marchandises à expédier et plus de retour à traiter, cela a généré une importante charge de travail supplémentaire, et ce, à tous les niveaux du secteur. Cependant, la logistique ne se résume pas au stockage et au transport de biens. Il est beaucoup plus vaste et pour ne rien arranger, il s’est davantage complexifié dans le sillage de la transformation numérique.

Les entreprises de logistique ont du mal à recruter

Trouver un expert de la logistique devient difficile à l’heure actuelle. Il est alors conseillé aux entreprises de se tourner vers un cabinet de recrutement logistique pour intégrer de nouveaux collaborateurs. Pour trouver le bon candidat, ce type de cabinet réalise une étude approfondie du poste. Ils vont même jusqu’à identifier les personnes qui travailleront avec le profil recherché avant de recourir aux méthodes habituelles basé sur le sourcing diversifié.

La situation est vécue difficilement par ces entreprises, notamment dans un contexte devenu très concurrentiel. Le secteur de la logistique est très exigeant. L’expertise est hautement recherchée et c’est toute la chaîne logistique qui est concernée.

Cette difficulté à recruter dans le domaine de la supply chain s’explique également par la faiblesse de l’intérêt des jeunes talents. Force est de constater que le secteur est en manque d’attractivité. Les profils ne courent pas les rues malgré une demande constamment en hausse. Selon les experts, cela résulte d’une incompréhension des enjeux du métier de la logistique dans la société actuelle.

Pourtant, le secteur de la logistique a vu naître plusieurs postes et de nouvelles fonctions ces dernières années, si bien que les entreprises elles-mêmes deviennent confuses face à la grande diversité des profils métiers. Il n’y a pas que les caristes, les magasiniers et les transporteurs dans ce milieu et parmi les postes les plus importants à l’heure actuelle, on distingue ceux de :

  • directeur de site,
  • directeur d’exploitation logistique,
  • directeur des opérations,
  • responsable d’exploitation,
  • chef de projet logistique,
  • chef d’équipe logistique,
  • ingénieur méthode,
  • coordinateur logistique,
  • chargé d’Analyse Master Data,
  • coordinateur logistique,
  • chef de projet logistique.

Ces trois derniers sont, selon les experts, les 3 postes d’avenir de la logistique.

logistique cabinet de recrutement

L’évolution de la logistique

L’évolution du concept même de la logistique a évolué bien avant l’avènement du e-commerce. Vers la fin des années 1980, la logistique a été grandement influencée par le marketing, notamment grâce à la circulation des flux en entreprise. La décennie suivante, elle est devenue un levier concurrentiel déterminant. Le secteur est en pleine expansion, car tous les flux fonctionnels et organisationnels reposent sur ce volet. Le concept de supply chain management est né, car de nouvelles pratiques managériales ont émergé afin de gérer toute l’étendue des activités concernées par la logistique. D’ailleurs, les domaines d’action de la logistique ne cessent de s’élargir.

De nouveaux défis ont fait leur apparition et la contrainte « temps » a obligé les entreprises à raccourcir les cycles de vie des produits et des services afin d’accélérer les flux. La nécessité de minimiser les stocks tout en maitrisant les risques de rupture devint également une nécessité. Cela a poussé la logistique à étendre son champ de compétences, parfois en imposant des décisions importantes à prendre en aval dans la chaîne.

La qualité de service de la chaîne logistique prit également une importance capitale pour les entreprises à une époque où la qualité des produits ne suffit plus pour fidéliser les clients. Les entreprises les plus ambitieuses font alors le nécessaire pour proposer des services d’un très haut niveau de fiabilité et de performance. Ceci afin de s’octroyer les avantages concurrentiels qui ne peuvent obtenir grâce à leurs produits et à leurs prix.

Dans ce contexte, les consommateurs deviendront plus exigeants et à terme, leurs attentes porteront sur la qualité et la richesse des services, le tout sans renchérissement des prix. Pour tenir le coup, le modèle de distribution actuel, pour la logistique en France comme dans le monde entier, aura besoin d’une vraie refonte.

Les prochains défis de la logistique en matière de distribution

Selon les experts, la partie distribution fera l’objet d’une grande révolution fonctionnelle et organisationnelle. On assiste déjà à une massification des flux vers les particuliers (commandes à distance assorties de livraison à domicile) et des commerçants détaillants, ce qui dans un futur très proche obligera les entreprises à réagir. Voici, selon les mêmes experts, les défis à relever par la logistique en matière de développement.

La multiplication des commandes spécifiques

Les consommateurs veulent plus d’offres personnalisées et plus de proximité. L’entreprise et surtout les points de vente doivent donc offrir davantage de choix en matière de produits et de services.

La synergie entre le e-commerce et le commerce de proximité

Les points de vente et la plateforme e-commerce doivent collaborer étroitement pour devenir complémentaires. Inciter plus de personnes à consommer au niveau des points de vente est important pour alléger autant que possible les flux. Pour que cela se mette en place plus efficacement, c’est toute l’organisation et la communication interne de la chaîne logistique qui doivent être revues.

évolution secteur logistique

La remise en question du format hypermarché

Le modèle de l’hypermarché montre des limites qui nous font comprendre que ce format ne convient plus à la société actuelle et encore moins à celle de demain. Le risque de déclin est élevé.

La nécessité de penser service au lieu de penser au produit physique

Comme nous l’avons brièvement expliqué plus haut, l’étendue et l’agilité du service seront la principale source d’avantage concurrentiel. Le service est déjà devenu un argument de vente influent à l’heure actuelle. Il faudra donc revoir la sécurité, la fiabilité, la rapidité et l’efficacité de toute la chaîne.

La gestion de la pression sociétale

Dans la société moderne, le consommateur n’est plus essentiellement tourné vers le produit et le service proposés. Le client potentiel a besoin d’être rassuré sur les notions de responsabilité sociale et environnementale, d’éthique ou encore de développement durable.

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES