Il existe plusieurs méthodes pour valoriser une entreprise. L’une d’elles consiste à évaluer la valeur de ses actifs. En retranchant les dettes contractées à cette valeur, on obtient l’actif net. Ce dernier correspond à la valeur de l’entreprise. Pour une société, il est essentiel de bien gérer ses actifs afin de développer ses activités et atteindre ses objectifs. Or, de nombreux dirigeants ne savent pas comment s’y prendre. Ils se posent de nombreuses questions auxquelles ils ne trouvent pas forcément de réponses. Afin de clarifier les choses, nous allons essayer de répondre à quelques-unes de ces questions. Mais avant tout, un petit rappel de ce que c’est qu’un actif.

L’actif : qu’est-ce que c’est ?

Habituellement, un actif se définit comme une ressource économique détenue et contrôlée par une entreprise et qui génère des profits. Il existe plusieurs classes d’actifs dont l’argent liquide, les actions, les pièces de collection, les produits dérivés immobiliers, etc.

Notion de la valeur extra-financière d’un actif

Le développement de l’investissement socialement responsable a fait naître le principe de la notation extra-financière.

La notation extra-financière est une évaluation de la valeur d’une entreprise qui, en plus de ses performances économiques, se base également sur d’autres critères comme la bonne gouvernance, le respect des valeurs sociales et le comportement de l’entreprise vis-à-vis de l’environnement. Comment évaluer la valeur extra-financière d’un actif ?

ESG : quelle est la valeur extra-financière de mes actifs ?

Aujourd’hui, avec le développement spectaculaire des investissements ESG, les valeurs financières à elles seules ne suffisent plus pour valoriser une entreprise. En effet, dans le cadre d’obligations réglementaires auxquelles les grandes sociétés sont soumises, celles-ci doivent aussi évaluer leur valeur extra-financière.

Cependant, l’évaluation de la valeur extra-financière d’un actif n’est pas chose facile. Heureusement pour ces entreprises, depuis le début des années 2000, il existe de nombreuses agences qui se sont spécialisées dans ce domaine. Ces dernières proposent des missions d’évaluation aux entreprises qui souhaitent estimer la valeur extra-financière de leurs patrimoines.

En outre, elles répondent aussi aux sollicitations des investisseurs qui souhaitent s’assurer de la valeur extra-financière d’un actif avant de l’acquérir. Pour ce faire, ces agences utilisent les données disponibles sur open data. En effet, il est tout à fait possible d’obtenir un scoring ESG grâce à l’open data. À titre d’exemple, pour une entreprise qui souhaite investir dans un immeuble, une simple adresse suffit pour obtenir une montagne d’informations sur celui-ci : prix, surface, certifications, accessibilité des transports, risques naturels liés au bâtiment, etc.

Ces informations permettront à l’agence de construire une grille de notation multi-critères. Cette grille servira ensuite à évaluer rapidement la valeur extra-financière du bâtiment sans avoir à réaliser un audit.

esg entreprise finance

Quels sont les risques qui pèsent sur la pérennité de mes actifs ?

Voilà une autre question que les investisseurs se posent souvent et à laquelle ils ne trouvent pas forcément la réponse. En effet, pérenniser son entreprise est le souci de tout dirigeant ou investisseur. Et cela passe forcément par une bonne gestion des actifs de l’entreprise.

Qu’il s’agisse d’un immeuble, d’une machine, d’une base de données, d’une application ou autres, il est primordial de connaître la valeur de ses actifs afin de définir le niveau de sécurité nécessaire à sa protection. Ainsi, les actifs qui ont plus de valeur feront l’objet de plus d’attentions. Mais bien entendu, pour déterminer le niveau de sécurité nécessaire, il faut tout d’abord identifier les risques.

Selon la classe de l’actif, les risques peuvent aussi bien venir de l’intérieur que de l’extérieur. Par exemple, la mauvaise utilisation d’un logiciel présente des risques internes à l’entreprise. Pour les risques externes, on pense notamment aux catastrophes naturelles, aux risques géopolitiques, juridiques ou encore stratégiques. Peu importe sa classe, aucun actif n’est à l’abri d’une menace potentielle.

Le rôle du dirigeant d’entreprise ou de l’investisseur est d’identifier, de comprendre et de maîtriser ces risques, et ce, peu importe leurs natures. Pour ce faire, ils doivent mettre en place un dispositif efficace de management de risques. Comme pour l’évaluation de la valeur extra-financière, l’open data permet aussi d’identifier les risques qui pèsent sur la pérennité de vos actifs. Cela est rendu possible grâce aux nombreuses informations accessibles sur l’open data. Afin d’obtenir une évaluation fiable des risques, vous pouvez vous tourner vers une agence spécialisée ou sur les applications en ligne.

Comment s’assurer de la résilience de mes actifs ?

De nombreux facteurs peuvent menacer la pérennité des actifs : progrès technologique, crise financière, modification apportée à la législation en vigueur, crises sanitaires, etc. À chaque menace, sa résilience est mise à l’épreuve. Pour rappel, la résilience d’un actif désigne la capacité de celui-ci à subsister et à s’adapter dans un environnement incertain. Donc, un actif est qualifié de résilient lorsque celui-ci est capable de s’adapter et de résister aux différents risques auxquels il est exposé.

Certains actifs sont résilients. D’autres le sont moins. Si vous investissez dans un actif dont la résilience pose question, alors il vous faudra mettre en place une stratégie efficace pour garantir sa pérennité et lui permettre de faire face à tous les risques.

Pour mettre en place une telle stratégie, vous devez tout d’abord connaître tous les risques réels et potentiels auxquels l’actif peut être confronté. Là encore, l’open data pourrait vous être d’une grande utilité. En effet, n’oubliez pas que cette plateforme est une véritable mine d’or en termes d’informations. On peut y trouver des données provenant de nombreux secteurs tels que la science, l’environnement, la météorologie, la finance, le transport, les statistiques, la culture, la géodata, les risques géologiques, etc. Grâce à toutes ces informations, vous avez la possibilité de faire une prévision de ce que sera la résilience de votre actif dans plusieurs années. Et si vous doutez de la résilience de celui-ci, vous avez le temps d’élaborer une politique de management des risques.

Il est clair que le scoring ESG permet de répondre à de nombreuses questions que les entreprises et les investisseurs se posent, notamment concernant la valeur et la sécurité de leurs actifs.