Les systèmes de ligne de vie horizontale sont aussi connus sous le nom de « systèmes HLL ». On les utilise dans de nombreux systèmes d’arrêt et de retenue des chutes. Plus concrètement, les lignes de vie horizontales sont des solutions courantes de protection contre les chutes dans les zones de travail. Elles ciblent plus particulièrement les zones de travail qui manquent de points d’ancrage pour l’arrimage du personnel.

Dans sa forme la plus simple, la ligne de vie horizontale consiste en un câble attaché à deux ou plusieurs points d’ancrage sur un toit, un chemin de roulement de grue, un pont, un chantier extérieur ou toute autre zone de travail élevée qui présente un risque de chute pour le personnel. Elle peut être positionnée à la base de la structure, au-dessus de la tête ou quelque part entre ces deux points. Plus de détails dans la suite de notre article.

Lignes de vie horizontales : quels sont les différents dispositifs ?

Un système de ligne de vie horizontale est constitué de plusieurs éléments : un système d’ancrage et un câble flexible attaché à au moins deux points d’ancrage.

Il comporte également :

  • des poteaux supplémentaires
  • des points d’ancrage entre les points d’extrémité
  • un support intermédiaire
  • un support d’angle

Le point d’ancrage structurel

Tous les supports sont fixés à des poteaux qui sont ancrés à la structure d’un bâtiment. Ce type de point d’ancrage est installé au sommet de la structure du toit avec un seul trou de forage. La plaque de base est scellée par un joint torique en caoutchouc, sur lequel sont installés les composants supérieurs. La distance entre chaque point d’ancrage ou poteau s’appelle une portée.

Les câbles

Les câbles transfèrent les charges vers les points d’ancrage terminaux. Ils multiplient ainsi les charges générées au point de chute. C’est ce que l’on appelle l’effet multiplicateur du câble. Les câbles maintiennent également la tension souhaitée et permettent des ajustements réduisant considérablement les forces sur les ancrages en cas de chute.

Précision importante : conformément aux normes en vigueur, les ancrages structurels doivent être réalisés pour le double de la charge calculée.

Lignes de vie horizontales : dans quels cas les utiliser ?

Les lignes de vie horizontales constituent des dispositifs de sécurité à part entière. Leur utilisation s’impose comme un impératif, surtout dans certains cas précis.

Lorsque vous devez travailler sur les bordures

Si des travaux doivent être effectués au bord même du toit, optez pour une ligne de vie afin de garantir votre sécurité : les garde-corps de sécurité sont généralement installés au bord ou à proximité du bord du toit, ce qui peut gêner le travail spécifique que vous devez effectuer.

ligne de vie horizontale

Les systèmes de ligne de vie horizontale sont également utilisés dans diverses applications telles que :

  • l’entretien des ponts
  • la construction et la pose de diverses structures en acier
  • l’entretien des toits ou des plafonds
  • les wagons de chemin de fer
  • les quais de chargement
  • les ponts roulants
  • les hangars d’avions et les endroits où des constructions temporaires sont effectuées

Lorsque vous avez un très grand toit

Si la surface de votre toit est grande et qu’il y a peu de risques d’accès non autorisé ou de visiteurs occasionnels, un système de ligne de vie de toit peut être plus rentable que l’installation d’une rampe de sécurité sur tout le périmètre.

Lorsque vous disposez d’un espace de travail compliqué

Les conditions météorologiques nécessitent souvent l’utilisation d’une ligne de vie horizontale. Même chose en cas de présence de pente ou d’obstruction sur le toit. Si vos travailleurs doivent avoir accès à l’ensemble de l’espace, les lignes de vie horizontales peuvent leur donner cette possibilité.

Lorsque les travaux sont temporaires

En dehors du risque de vous exposer à de lourdes amendes, la sécurité de votre équipe en vaut toujours la peine. Les lignes de vie temporaires sont une excellente solution dans ce cas. Il existe en effet différentes options pour les lignes de vie temporaires et permanentes. Ainsi, vous pouvez choisir la solution la mieux adaptée à votre chantier.

Lorsque vous avez plus de deux travailleurs

Si vous choisissez les harnais et les longes de sécurité plutôt que les garde-corps de sécurité, vos travailleurs devront être ancrés à quelque chose. Pour un ou deux travailleurs seulement, deux points d’ancrage sur le toit peuvent très bien faire l’affaire.

Toutefois, si vous avez une équipe plus nombreuse, il peut devenir difficile ou moins rentable d’installer un point d’ancrage pour chaque employé. Les points d’ancrage peuvent également restreindre les travailleurs à une zone particulière du chantier. Une ligne de vie peut soutenir plusieurs personnes, tout en leur donnant la liberté de se déplacer selon leurs besoins.

Lignes de vie horizontales : que dit la loi ?

L’utilisation des lignes de vie horizontales est soumise à la réglementation OSHA. Conformément à cette règle, l’employeur doit s’assurer que chaque ligne de vie horizontale soit conçue, installée et utilisée sous la supervision d’une personne qualifiée et fasse partie d’un système complet d’arrêt de chute du personnel.

ligne de vie avantages

On y précise aussi que :

  • Les ancrages utilisés pour fixer les équipements de protection individuelle contre les chutes doivent être indépendants de tout ancrage utilisé pour suspendre les employés ou les plateformes sur lesquelles les employés travaillent
  • Les ancrages utilisés pour fixer les équipements de protection individuelle contre les chutes sur les plateformes de travail mobiles des chariots de manutention motorisés doivent être fixés à un élément supérieur de la plateforme, en un point situé au-dessus et près du centre de la plateforme

À l’exception des ancrages de ceinture des laveurs de vitres, les ancrages doivent être capables de supporter au moins 450 kg pour chaque employé attaché. Ils doivent être également conçus, installés et utilisés, sous la supervision d’une personne qualifiée, comme partie d’un système complet de protection individuelle contre les chutes.

Derniers points à retenir :

  • Les lignes de retenue des déplacements doivent être capables de supporter une charge de traction d’au moins 450 kg
  • Les lignes de vie ne doivent pas être constituées de cordes en fibres naturelles. Les cordes en polypropylène doivent contenir un inhibiteur de rayons ultraviolets (UV).

Lignes de vie horizontales : quels avantages ?

Si beaucoup de professionnels préconisent l’utilisation de ligne de vie horizontale, c’est parce qu’elle présente un certain nombre d’avantages. En voici quelques-uns.

Une zone de couverture plus large

La distance couverte par une ligne de vie horizontale n’est limitée que par la possibilité de fixer une série de points d’ancrage à la structure environnante. Par exemple, les systèmes de HLL sur rail de grue peuvent couvrir des distances de plus de 200 mètres en toute sécurité. Les lignes de vie horizontales réduisent également la hauteur des aires de travail surélevées.

Plus léger que les dispositifs en acier inoxydable

Comparé à l’acier, le système HLL se veut plus léger. Lorsqu’elles sont fabriquées à partir de composants en acier inoxydable, les lignes de vie horizontales offrent d’ailleurs une résistance accrue à la corrosion. À cela s’ajoute une longévité exceptionnelle des composants.

Aucun investissement en temps par rapport aux systèmes de protection contre les chutes abruptes

Avec les protections contre les chutes abruptes, il faut prendre en compte les charges sur les différents points d’ancrage et la déflexion en cas de chute. Ce qui nécessite des capacités d’ingénierie et d’installation certifiées et expérimentées. Autrement, ce type de dispositif de sécurité demande plus d’investissement. Ce qui n’est pas le cas de la ligne de vie horizontale. Vous pouvez d’ailleurs la personnaliser en fonction des besoins de votre espace de travail.

À lire : Team building : motiver et améliorer la cohésion d’une équipe