La façade circulaire : le must pour les constructions de demain ?

Modèle économique prônant une consommation sobre et responsable des matières premières primaires et ressources naturelles, l’économie circulaire investit le domaine de la construction. Le but est de donner vie à des bâtiments plus durables. Il s’agit également de produire moins de déchets tout en conservant la valeur des ressources aussi longtemps que possible afin de répondre aux préoccupations environnementales.

Le concept de l’économie circulaire peut s’appliquer aussi bien dans les nouvelles constructions que dans les rénovations. Dans le secteur de la construction, la façade circulaire tire son épingle du jeu et pourrait devenir un incontournable des constructions de demain. Cet article fait le point sur les différentes raisons qui expliquent cela.

Une façade circulaire est faite de matériaux durables, réutilisables et recyclables

Une façade circulaire est avant tout un élément qui est fait pour durer le plus longtemps possible et qui, une fois arrivé en fin de vie, peut être réutilisé et recyclé. Sa conception se fait ainsi avec des matériaux circulaires par nature, c’est-à-dire durables, réutilisables et recyclables. C’est le cas de l’aluminium bas-carbone. Si ce matériau vous intéresse, alors vous pouvez en savoir davantage sur Technal, une marque française proposant des systèmes de menuiserie en aluminium.

L’aluminium bas-carbone n’est pas encore répandu à grande échelle actuellement, mis force est d’admettre qu’il aura de beaux jours devant lui, les enjeux environnementaux se trouvant plus que jamais au cœur de nos préoccupations. L’aluminium bas-carbone est un matériau noble qui est plus résistant que son homologue classique et qui affiche une grande efficacité énergétique. Il est constitué d’au moins 75 % d’aluminium recyclé issu des déchets post-consommation tels que :

  • les fenêtres et façades en fin de vie ayant été démontées des bâtiments,
  • les jouets en aluminium,
  • les cadres de bicyclettes et autres objets en aluminium.

façade circulaire aluminium bas carbone

Contrairement aux autres matériaux de construction, l’aluminium est recyclable à l’infini sans perdre ses propriétés physiques ni sa qualité physique. Leur recyclage permet ainsi de réduire à son strict nécessaire la production d’aluminium primaire qui est extrêmement énergivore et qui entraîne d’abondantes émissions de CO2. La création d’un aluminium bas-carbone permet donc d’économiser 95 % de l’énergie requise dans ce processus et de réduire jusqu’à 85 % les émissions de CO2 qui en découlent.

Hormis l’aluminium bas-carbone, les briques sont aussi réputées pour leur circularité. Elles sont particulièrement durables et pourront être réutilisées dans de nouvelles maçonneries, et ce, avec un minimum de pertes.

Une façade circulaire est facilement démontable et réutilisable

Lorsque l’on se réfère au concept de l’économie circulaire, on sait pertinemment bien que l’aspect démontable revêt une importance significative. La raison en est une évidence : il s’agit de créer une façade qui ne fait pas partie intégrante du bâtiment et qui peut être facilement enlevée, puis réutilisée dans un nouveau projet après plusieurs décennies et ainsi de suite. En optant pour ce genre de façade, on peut rentabiliser jusqu’à sa fin de vie toutes les ressources qui ont été exploitées lors de sa conception.

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES