Comment protéger votre parc informatique contre les nouvelles menaces ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L’informatique fait maintenant partie de notre quotidien, et toutes les entreprises l’utilisent pour diverses tâches. Cette démocratisation de l’outil informatique a entraîné une nette hausse des attaques informatiques. Aujourd’hui, une entreprise qui se veut performante doit être en mesure de sécuriser son système informatique. Voici un petit guide pour vous aider à contrer les nouvelles menaces qui pourraient menacer votre parc informatique.

Faire appel à un service d’infogérance pour vous protéger des pirates

L’infogérance est le fait d’externaliser certaines activités liées à l’exploitation et la gestion de votre système informatique. Autrement dit, cela revient à confier (en partie ou totalement) la gestion informatique de votre entreprise à un prestataire. C’est le meilleur moyen de protéger son système informatique des nouvelles menaces.

Les clauses d’un contrat d’infogérance

L’infogérance demande nécessairement la rédaction d’un contrat entre les deux parties. En effet, confier la gestion de son système informatique à un tiers présente de nombreux risques. Il convient de maîtriser au mieux ceux-ci en incluant plusieurs clauses. Ainsi, un contrat d’infogérance bien ficelé doit inclure :

  • la durée du contrat,
  • les conditions de résiliation,
  • le champ d’application de la prestation,
  • la garantie d’une confidentialité totale sur les données de l’entreprise,
  • le plan d’assurance sécurité (il est obligatoire dans les contrats d’externalisation),
  • etc.

Quelles sont les prestations d’une entreprise d’infogérance ?

Les prestations d’une entreprise d’infogérance sont définies par les clauses du contrat. Cela peut concerner n’importe quel aspect de l’écosystème informatique de l’entreprise : comme vous pouvez le voir sur cette page, un prestataire peut par exemple effectuer des missions de dépannage, de maintenance et d’audit sur le parc informatique.

Ces audits permettent d’identifier les potentielles menaces auxquelles le parc informatique de l’entreprise peut être confronté sur la période que couvre le contrat d’infogérance. L’audit permet aussi de vérifier la validité des licences et la conformité des serveurs, applications, logiciels et autres moyens informatiques.

Il faut souligner que l’infogérance s’occupe aussi bien du côté matériel que du côté logiciel.

Contrat d'infogérance

Quels sont les avantages de l’infogérance ?

Le fait de sous-traiter la gestion de votre parc informatique à une entreprise spécialisée permet de bénéficier d’une meilleure expertise. En effet, ces entreprises emploient des spécialistes très expérimentés. Elles possèdent également du matériel technologique dernier cri.

Par ailleurs, l’externalisation permet d’effectuer des économies sur un éventuel recrutement ou même sur l’achat de matériel informatique.

De nombreuses petites entreprises ont du mal à acquérir et à maintenir de vastes ressources informatiques internes qui répondent à leurs besoins. Elles peuvent donc s’appuyer sur un soutien externe pour les aider à étendre leurs capacités informatiques.

En plus de leur matériel sophistiqué, les entreprises d’infogérance suivent les dernières évolutions en matière de cybersécurité. Elles sont capables de protéger le client au cas où son système subirait une attaque.

En même temps, la cybersécurité est en constante mutation. Chaque jour, de nouveaux logiciels malveillants et de nouvelles techniques d’hameçonnage voient le jour. Il est essentiel d’avoir un œil sur ces changements. C’est l’un des rôles des entreprises d’infogérance. Elles effectuent régulièrement un travail de veille, s’adaptant ainsi aux changements.

Pour finir, l’externalisation du parc informatique d’une entreprise permet aux employés de s’affranchir de contraintes imposées par la maintenance des machines. Vos collaborateurs peuvent ainsi se concentrer sur d’autres tâches importantes. Cela permet à l’entreprise d’améliorer la qualité de ses services et lui donne plus de temps pour développer de nouveaux produits.

Parc informatique : quelques conseils supplémentaires pour faire face aux menaces

En plus de souscrire à un service d’infogérance, vous devez également appliquer d’autres solutions pour renforcer la sécurité de votre parc informatique.

Former les employés à la cybersécurité

Les salariés sont les maillons faibles dans la chaîne de la sécurité informatique. En effet, la plupart d’entre eux ont tendance à adopter de mauvais réflexes en matière de cybersécurité. C’est pour cela qu’il est conseillé de procéder à des séances de formation.

La formation consiste à apprendre aux employés à maîtriser les éléments fondamentaux pour éviter les piratages.

RGPD

Les programmes de formation en cybersécurité comprennent généralement une rubrique sur les mots de passe. Le défi est d’amener l’employé à choisir un mot de passe « fort ». Pour rappel, un mot de passe fort présente les caractéristiques suivantes :

  • il est suffisamment long : les mots de passe plus longs sont plus difficiles à pirater. Veillez à utiliser au moins huit caractères pour chaque mot de passe,
  • il utilise plusieurs jeux de caractères : chaque jeu de caractères que vous utilisez (majuscules, minuscules, chiffres, symboles) ajoute un niveau de complexité supplémentaire qui rend le mot de passe plus difficile à cracker,
  • il n’utilise pas un mot courant : un mot courant est facile à retenir. Il est aussi facile pour un pirate d’ajouter un dictionnaire à son programme de piratage informatique. Essayez donc des néologismes et des mots composés,
  • il est modifié régulièrement : si vous utilisez toujours le même mot de passe, il y a plus de chances qu’il soit compromis. Si vous mettez en place un rappel pour le changer, l’opportunité de piratage est réduite,
  • il n’est pas partagé entre plusieurs comptes : évitez d’utiliser le même mot de passe pour avoir accès à plusieurs plates-formes. Il vaut mieux diversifier vos mots de passe.

La formation en cybersécurité doit également amener vos employés à prendre des précautions simples comme : la mise à jour régulière des logiciels et des systèmes d’exploitation, éviter de télécharger des programmes qui proviennent de sources non vérifiées, ou encore apprendre les notions juridiques comme le RGPD (Règlement Général de Protection des Données personnelles).

Souscrire une assurance pour protéger votre parc informatique

Il ne faut pas hésiter à assurer votre parc informatique. Il s’agit généralement d’une garantie multirisque professionnelle qui couvre le matériel informatique fixe et ses périphériques ainsi que les systèmes de communication présents dans les locaux, les matériels portables et les données qui y sont stockées. L’assurance vous indemnisera contre tous les risques : piratage, vol, sinistre, etc.

La souscription d’une garantie multirisque incite les entreprises à adopter plusieurs mesures dissuasives contre les menaces. En effet, une compagnie d’assurance ne protégera pas un parc informatique qui présente de grosses failles de sécurité.

À lire : Identité visuelle : nos conseils pour vous démarquer