Dans certains secteurs d’activité, les EPI (Équipements de Protection Individuelle) sont indispensables pour assurer la sécurité et l’intégrité physique des travailleurs. Parmi les EPI les plus importants, les chaussures de sécurité occupent une place de choix. Il existe différents types de chaussures de sécurité, adaptées à différents types de chantiers. Chacune d’elles a ses spécificités.

L’importance des chaussures de sécurité

Beaucoup d’entre nous sont tentés de laisser leurs chaussures de sécurité dans le placard au lieu de les porter. Pourtant, ces équipements peuvent nous protéger dans de nombreux cas. Selon les statistiques, les blessures au pied représentent 7% des accidents de travail. C’est pourquoi le port de chaussures de sécurité est obligatoire dans de nombreux secteurs d’activité tels que le BTP, les ateliers de fabrication ou les métiers de cuisine.

Cet équipement vous évitera différentes blessures au pied qui peuvent être causées par un écrasement, un choc violent, une perforation ou encore un cognement. Certains types de chaussures de sécurité permettent aussi d’éviter des blessures liées aux glissades, aux faux mouvements ou encore aux chutes qui peuvent occasionner de graves blessures.

Les différents types de chaussures de sécurité

Comme vous pourrez le constater en visitant des sites spécialisés dans la vente de vêtements et accessoires de sécurité, à l’instar de Securityshop.fr, les chaussures de sécurité se déclinent sous de nombreux modèles. Haut ou bas, pour femmes et pour hommes, quel que soit le modèle, celles-ci doivent disposer de certaines caractéristiques, dont voici les plus importantes.

chaussure de sécurité EPI

Tout d’abord, pour ceux qui travaillent dans un endroit où il y a des risques de chutes d’objets lourds, les chaussures doivent disposer de bouts à coque. Selon le modèle, la coque peut être constituée d’une composition métallique, d’une matière composite ou plastique. Dans le cas d’une chute d’objets lourds sur vos pieds, la coque protégera vos orteils. Pour le choix de chaussures dotées de cet accessoire, la norme est de 200 joules. La coque doit donc être capable de supporter une telle énergie.

Ensuite, les chaussures de sécurité doivent aussi avoir des semelles antidérapantes qui résistent à la fois aux huiles, aux graisses et aux carburants. Dans certains cas, les chaussures doivent aussi être résistantes au feu et à la chaleur. Selon les caractéristiques de l’environnement de travail, il est aussi parfois nécessaire que les chaussures de sécurité, comme les chaussures d’intervention, soient dotées de dispositifs de protection du dessus du pied (cheville pour les chaussures hautes et jusqu’au mollet pour les bottes).

En outre, pour les électriciens, les chaussures de sécurité doivent aussi être dotées d’un caractère antistatique. Et enfin, pour les chaussures de sécurité qui sont destinées à être utilisées dans des milieux spécifiques comme les cuisines et les hôpitaux, celles-ci doivent être à la fois hygiéniques, lavables et parfois même autolavables.

Les différentes normes des chaussures de sécurité

Il existe actuellement deux normes concernant les chaussures à usage traditionnel : la norme EN ISO 20345 et la norme EN ISO 20347, mais c’est la première qui encadre les chaussures de sécurité. Celle-ci définit toutes les exigences concernant la conception, mais également la performance, ainsi que la méthode d’essai de ces types de chaussures. En outre, notez qu’au sein de cette même norme, on distingue plusieurs catégories de chaussures de sécurité.

La catégorie SB (Safety Base), comme son nom l’indique, répond aux normes de base concernant les chaussures de sécurité. D’une manière générale, les chaussures SB sont simplement dotées d’un bout à coque, mais ne possèdent pas de semelles de marche spécifiques ni de semelles anti-perforation. Elles ne sont pas non plus fermées au talon. Il s’agit donc du strict minimum en matière de sécurité. Notons que toutes les autres catégories répondent aux exigences de base SB, en plus de répondre à des exigences supplémentaires.

chaussure de sécurité clou

La catégorie S1, en plus des normes de base SB, affiche également les caractéristiques suivantes : une zone fermée au talon, des semelles résistantes aux hydrocarbures (huiles lubrifiantes, térébenthines, combustibles, etc.), une absorption d’énergie dans les talons, ainsi qu’une propriété antistatique. Il existe aussi une sous-catégorie de la S1. Il s’agit de la S1P. En plus des caractéristiques précédentes, ces chaussures sont aussi dotées de semelles anti-perforation.

La catégorie S2 répond à toutes les exigences précédemment citées, mais les chaussures qui en font partie présentent aussi la résistance aux matériaux supérieurs, ainsi que la résistance à l’absorption et à la pénétration d’eau.

Les chaussures classées en catégorie S3 possèdent quant à elles toutes les qualités de celles classées S2, mais possèdent une caractéristique en plus : les semelles anti-perforation.

Les chaussures appartenant à la catégorie S4 sont essentiellement destinées aux personnes travaillant dans des environnements présentant un niveau d’humidité particulièrement élevé, en contact avec des huiles minérales ou des hydrocarbures. Ces chaussures sont antidérapantes et antistatiques, l’arrière est fermé, elles sont étanches, leurs semelles sont résistantes aux huiles et aux hydrocarbures, elles disposent d’une tige hydrofuge et d’un rembourrage sur la zone du talon.

Enfin, les chaussures de sécurité de catégorie S5 sont spécialement dédiées aux personnes travaillant dans des milieux humides et présentant des risques de perforation. C’est notamment le cas des ouvriers qui manipulent des engins comme les scies. En plus des caractéristiques de la catégorie S4, les chaussures de cette catégorie ont aussi la particularité d’avoir des semelles anti-perforation et présentent également une résistance de la tige à la pénétration d’eau.

Il existe de nombreux types de chaussures de sécurité. Au moment de choisir, les principaux critères à prendre en compte sont la norme et surtout l’environnement dans lequel vous allez les utiliser. En effet, il existe des modèles de chaussures de sécurité pour chaque type d’environnement de travail. D’autres critères comme le confort et l’ergonomie sont également très importants. Il en va de votre sécurité sur votre lieu de travail.

Les risques sont en effet inhérents à chaque activité. Si vous travaillez dans le milieu hospitalier par exemple, et que vous intervenez en bloc opératoire, le caractère antidérapant de vos chaussures de sécurité sera prépondérant. A contrario, si vous travaillez dans un atelier utilisant d’importantes machines-outils, le caractère des semelles anti-perforation et des coques renforcées devra vous guider dans votre choix du modèle adapté à votre métier et à vos activités quotidiennes.