5 conseils pour des discussions plus productives sur le lieu de travail

 

Nous avons tous pris part à des discussions au travail qui ne se sont pas déroulées comme nous l’avions prévu. Peut-être avons-nous réagi de manière émotionnelle lorsque quelqu’un nous a donné un feedback, avons-nous parlé sous le coup de la colère au lieu d’attendre de nous être calmés ou avons-nous offensé quelqu’un sans le vouloir.

Bien que la plupart d’entre nous aient tendance à improviser lorsqu’il s’agit de discussions sur le lieu de travail, y mettre un peu de prévoyance peut faire beaucoup, étant donné le mélange de personnalités impliquées dans chaque entreprise. Alors comment faire en sorte d’avoir des discussions plus positives et plus productives avec vos collègues et vos clients ? 

 

Voici quelques stratégies à mettre en œuvre pour vous

 

Souvenez-vous que vous êtes une personnalité publique.

Lorsque vous propriétaire d’une entreprise, aussi petite soit-elle, vous êtes le visage public de l’entreprise. Ce que vous dites a un poids disproportionné auprès des employés, des entrepreneurs et des clients. Avant de communiquer avec les membres de l’équipe ou les parties prenantes externes, que ce soit en personne, par e-mail ou en vidéo, rappelez-vous qu’ils portent une attention particulière à ce que vous faites et dites en public.

Pensez à ce que vous dites à ces parties prenantes clés et à la façon dont vous dites les choses. Vous vous sentiriez mal à l’aise si vos conversations étaient enregistrées et partagées avec les personnes de votre communauté ou le grand public, il est alors temps d’envisager de  » modifier  » ce que vous dites à l’avenir. Il est possible de rester authentique et honnête avec les personnes de votre orbite sans tout laisser paraître et chaque leader doit trouver le moyen de trouver le bon équilibre.

 

Écouter d’abord, parler ensuite.

Les dirigeants intelligents écoutent plus qu’ils ne parlent. Cela est vrai que ce soit dans des circonstances positives, comme lorsqu’un employé veut partager une idée pour un nouveau produit, comme lorsqu’il répond à l’appel d’un client en colère. Mettez-vous au défi d’écouter aussi attentivement que possible chaque conversation au travail, au lieu de bondir immédiatement avec un commentaire ou une solution, et de poser des questions, afin de bien comprendre ce que quelqu’un essaie de dire. Prenez des notes si cela peut vous aider à vous souvenir plus tard des détails de la discussion. Si vous écoutez quelque chose que vous préféreriez ne pas entendre, demandez-vous comment vous pourriez en tirer des enseignements. En vous assurant que ceux qui vous entourent se sentent  » entendus « , vous donnerez un ton productif et agirez comme un modèle positif de la façon dont les autres membres de votre organisation peuvent converser entre eux.

 

Faites attention au troisième rail des discussions de bureau.

Dans un environnement politique comme celui que nous connaissons aujourd’hui, beaucoup d’entre nous ont du mal à éviter de parler des gros titres au travail – malgré le conseil classique de se tenir à l’écart des discussions politiques. Malheureusement, les conversations politiques que beaucoup de gens ont au bureau causent des problèmes. Un sondage réalisé au printemps dernier a révélé que 26 % des travailleurs français ont déclaré se sentir tendus ou stressés à cause de discussions politiques au travail, contre 17 % en septembre 2016. Et pour 40 % des travailleurs américains, les discussions sur la politique ont entraîné au moins un résultat négatif, comme une augmentation de l’hostilité sur le lieu de travail. Si vous choisissez de discuter de politique au travail et que la discussion commence à s’enflammer, veillez à garder un ton professionnel. 

 

Coach, ne critiquez pas.

Les employés évalués au travail doivent apprendre à écouter attentivement les précieux conseils qui font partie du feedback, au lieu de considérer l’évaluation comme une attaque. Si, en tant que chef d’entreprise, vous voulez que les membres de votre équipe voient vos commentaires de cette façon, mettez un point d’honneur à offrir tout conseil que vous délivrez avec l’état d’esprit d’un coach, et non d’un critique. Partez du principe qu’ils souhaitent vraiment réaliser leur potentiel au travail et offrez des suggestions concrètes sur la façon dont ils peuvent développer leurs compétences et leurs talents, plutôt que de vous concentrer sur ce qu’ils font mal. Demandez-leur également où ils ont besoin d’aide, afin de pouvoir les encadrer et donnez-leur le temps de vous poser des questions.

 

Aiguisez vos talents de négociateur.

Pour diriger une entreprise prospère, il est important de savoir comment établir un consensus et amener des personnes ayant des points de vue différents à un accord. Heureusement, il existe de nombreuses ressources pour vous aider à vous améliorer dans ce domaine. De nombreuses écoles de commerce proposent des cours de formation pour cadres sur la négociation et il existe un certain nombre de livres réputés sur le sujet. La négociation est une compétence qui prend du temps à développer, donc si vous êtes dépassé par la négociation d’un contrat ou d’un autre document sensible, il n’y a aucun mal à vous tourner vers un avocat ou un autre expert pour obtenir des conseils. Ce que vous apprendrez d’un pro sera souvent rentabilisé plusieurs fois.