La sécurité industrielle consiste à contrôler voire réduire les risques au sein de l’industrie, mais aussi à garantir la sécurité aussi bien des travailleurs que des biens. Il faut rappeler que les activités industrielles sont souvent dangereuses et doivent être maîtrisées à la perfection.

Quels sont les risques majeurs de l’industrie ?

Les risques industriels sont essentiellement définis comme étant des évènements accidentels qui ont lieu sur un site industriel. Ils mettent en jeu des procédés et des produits dangereux pouvant entraîner d’immédiates conséquences graves aussi bien pour le personnel que les riverains, l’environnement et les biens. Pour limiter les conséquences et la survenue, les industries les plus dangereuses sont soumises à une réglementation particulière, mais aussi à des contrôles systématiques.

Les principales manifestations d’un risque industriel sont :

  • L’explosion causée par un mélange combustible ou comburant avec libération de gaz, de manière brutale ;
  • L’incendie causé par l’ignition de combustibles par un point chaud ou une flamme ;
  • La pollution et la dispersion de produits toxiques dans l’eau, le sol et l’air, de produits dangereux dotés d’une importante toxicité pour l’homme aussi bien par ingestion qu’inhalation et contact.

La sécurité industrielle s’engage alors à protéger les employés et les régions où l’entreprise est implantée. En plus de cela, elle protège aussi leur pilotage médical, la mise en place de la formation comme la Gesip formation en sécurité industrielle et des contrôles techniques concernant la maîtrise des risques.

Comment prévenir les risques en industrie ?

Une obligation générale de prévention des risques industriels pèse sur l’employeur selon les législations mises en vigueur. Tous les chefs d’entreprise doivent prendre toutes les mesures afin d’assurer la protection des salariés, mais aussi pour réduire les risques sur l’industrie.

En plus de cela, les responsables industriels ont l’obligation de sensibiliser leurs salariés aux risques professionnels. De ce fait, ils sont invités à leur fournir une formation à la sécurité durant le contrat de travail de leurs salariés. Cette formation doit comprendre l’organisation des premiers secours. Des équipes de brigadiers sont formée parmi le personnel, elles reçoivent une formation plus poussée et sont prennent en charges que les mesures de sécurité soient bien prises, et maintenues. La formation passe principalement par l’installation d’un matériel adapté et d’un dispositif d’alerte pour prévenir les secouristes du travail. Il faut aussi établir un guide qui est accessible à tous les salariés pour leur montrer la conduite à adopter en cas de situation d’urgence.