Le métier de technicien de maintenance redore son blason en se modernisant et ça fonctionne : il a le vent en poupe. 

 

Dans le domaine de la maintenance, le métier de technicien de maintenance est l’un des plus répandus. Son rôle est principalement l’entretien des machines, outils et engins variés pour éviter les pannes ou pour réparer des problèmes. 

 

L’emploi de technicien de maintenance est au centre de l’évolution des systèmes industriels. Un large éventail d’activités et de secteurs font appel à des professionnels de la maintenance : l’industrie agro-alimentaire, l’énergie, la santé, le développement durable, l’automobile, l’aéronautique, la métallurgie ou encore les entreprises de production diverses.

 

Les techniciens de maintenance sont devenus indispensables à une grande majorité d’entreprises. En effet, leur travail permet d’améliorer la qualité des productions, d’anticiper les problèmes, de réduire les coûts et production, mais aussi d’augmenter le taux de productivité. 

 

Les besoins en recrutement sont donc importants et constants, pourtant, le secteur peine à trouver des candidats. Si vous cherchez, c’est le moment de trouver un emploi de technicien de maintenance !

 

Le métier de technicien de maintenance

 

Longtemps cantonné aux secteurs de la mécanique, le métier de  technicien de maintenance s’est aujourd’hui diversifié. Tous les domaines de productions ou utilisant des engins, des outils ou des machines ont besoin de techniciens de maintenance.

 

Automobile, électronique, aéronautique, énergies renouvelables… Le technicien de maintenance contribue à l’évolution technologique de l’industrie. L’avantage pour un technicien de maintenance, c’est qu’il peut se diversifier, changer de secteur au cours de sa carrière ou se spécialiser dans un domaine. Dans tous les cas, avec les changements du métier, un technicien de maintenance élargit sans cesse ses compétences.

 

Désormais, les entreprises externalisent de plus en plus la maintenance de leurs machines et outils. Ce métier est un excellent choix pour celles et ceux qui n’aiment pas la routine. Cet emploi promet des missions diverses et variées et dans différents domaines d’activités. 

 

Technicien de maintenance : un métier en transition

 

Depuis la digitalisation et l’essor des outils numériques, le métier de technicien de maintenance est en pleine transition. Dorénavant, en plus de compétences techniques, le technicien de maintenance doit aussi posséder des connaissances technologiques et numériques poussées. 

 

Les équipements deviennent de plus en plus complexes et comprennent de nouveaux outils numériques. Aujourd’hui, un technicien de maintenance se déplace avec sa tablette, son smartphone et utilise des logiciels et applications connectées. Son rôle devient plus préventif grâce au contrôle en temps réel du fonctionnement des appareils et aux analyses de données. En cas de panne, le diagnostic se révèle plus précis grâce à l’étude de ces données.

 

Les formations à suivre pour devenir technicien de maintenance

 

En pleine évolution et en constante recherche de candidat, le métier de technicien de maintenance cherche à attirer des jeunes vers ce métier d’avenir. De plus en plus de formations voient le jour. Par exemple : 

 

  • CAP installateur thermique ;
  • Bac pro technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques ;
  • Bac pro technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques ;
  • Bac Pro MSPC maintenance des systèmes de production connectés ;
  • BTS FED (fluides, énergies, domotique) ;
  • BTS Maintenance Industrielle ;
  • BTS Maintenance des Systèmes ;
  • DUT Génie Industriel et Maintenance ;
  • Licence Pro maintenance des automatismes et de l’instrumentation industriels ;
  • Licence Pro maintenance des systèmes industriels ;
  • Licence Pro conduite des installations nucléaires ;
  • MC METI (maintenance en équipement thermique individuel).

 

Il est également possible de devenir technicien de maintenance en suivant une formation continue. 

 

Enfin, pour monter en compétences, se spécialiser ou pour changer d’industrie, il existe des formations qualifiantes comme celle pour apprendre la maîtrise des technologies GMAO ou encore celle pour acquérir les compétences d’un technicien supérieur en génie climatique.

Sommaire