Relancer une entreprise au bord de la faillite 

faillite-entreprise
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L’entrepreneuriat est souvent perçu comme la meilleure solution pour être indépendant financièrement. L’auto-emploi permet d’être maître de son destin. Toutefois, créer sa propre entreprise et la diriger peut s’avérer être très risqué. Une mauvaise gestion de l’entreprise peut conduire à la faillite. Il devient donc impératif de trouver une solution. Vous désirez vous aussi connaître les options qui s’offrent à vous en cas de faillite ? Nous vous invitons à en savoir davantage dans cet article.

Demandez de l’aide à votre banque

Si vous sentez des problèmes dans les finances de votre entreprise, votre premier réflexe doit être de contacter votre banque. Une entreprise au bord de la faillite n’est pas encore perdue. Les banques, à l’instar de compte-pro.com, sont pour la plupart disposées à apporter leur aide pour vous permettre de vous remettre sur pieds sur le plan économique. Elles proposent toute une panoplie d’offres pour venir en aide à votre société. Ces offres sont attribuées en fonction du type de crise que vous traversez.

redresser-entreprise-en-faillite

Le crédit bancaire

C’est l’offre qui convient le mieux pour soulager les entrepreneurs. Si vous remplissez les conditions générales fixées par votre banque, elle n’hésitera certainement pas à vous octroyer un crédit. Ces prêts sont généralement à court terme et nécessitent de prendre plusieurs engagements. Vous devez pouvoir rassurer la banque et lui prouver que votre entreprise est solvable.

L’escompte

L’escompte fait partie des types de crédits dont vous pouvez bénéficier chez votre banque. Il s’agit d’un crédit à court terme assez particulier. En effet, la banque prête un certain montant à votre entreprise contre une cession d’un effet de commerce. Bien entendu, vous devez rembourser avec les intérêts et les éventuelles commissions mentionnés dans le contrat.

La cession des créances

Si vous êtes acculé par vos créanciers et submergé par le montant total de vos dettes, la banque peut procéder à une cession des créances (en savoir plus sur la mise en demeure ). Elle rachète toutes vos créances et vous oblige à verser une commission au moment du remboursement. Dans le cas où vous ne seriez pas en mesure de rembourser selon les clauses du contrat, votre entreprise sera tenue pour responsable et en subira les conséquences.

L’affacturage

Le principe de ce type d’aide est le même que celui de la cession des créances. La différence se situe au niveau des commissions sur le remboursement. Elles sont bien plus élevées, car, en cas de non-paiement de la facture, l’entreprise n’est pas pénalisée.

Toutes les offres d’aide des banques nécessitent que vous vous soumettiez à leurs conditions. Des conditions supplémentaires peuvent cependant s’ajouter en fonction du type d’aide.

Optez pour les aides du gouvernement

depression

L’État propose également des solutions pour venir en aide aux entreprises au bord de la faillite. L’objectif est de proposer des aides plus accessibles. Ainsi, vous pouvez bénéficier :

  • De subventions ;
  • D’aides financières du secteur public ;
  • D’un médiateur de crédit ;
  • Du soutien de la DGFP ;
  • Du soutien de l’URSSAF ;
  • De prêts.

Les situations de crise sont peut-être des périodes difficiles, mais elles ne sont pas insurmontables. Si vous bénéficiez de l’aide idéale, vous pouvez renverser la tendance et relancer votre entreprise tout en la rendant plus compétitive.