Les différents métiers pour travailler avec les animaux

Le secteur animalier est très diversifié. Si vous êtes passionné du monde animal et souhaitez faire carrière dans ce domaine, vous n’avez pas de soucis à vous faire. Plusieurs possibilités de métiers s’offrent à vous. Il vous suffira de suivre une bonne formation pour exercer l’une des professions du domaine. Découvrez ici quelques métiers qui peuvent vous permettre de travailler avec les animaux.

Suivez une formation métiers animaliers pour travailler avec les animaux

Pour avoir les qualifications nécessaires pour exercer un métier animalier, il est important de suivre une formation. Ces formations sont généralement données par des organismes privés et sont sanctionnées par des attestations ou certificats de qualification au métier. Elles conduisent à des métiers comme celui d’éducateur canin, de comportementaliste félin, d’assistant-vétérinaire, de cavalier soigneur, de soigneur animalier…

Si vous souhaitez faire carrière dans ce domaine, en choisissant une formation en ligne aux métiers animaliers, vous recevrez des enseignements sur la santé, l’alimentation, la physiologie et le comportement des animaux. Tout ceci dépendra aussi du métier pour lequel vous voulez vous former. Vous pourrez aussi recevoir des notions supplémentaires comme les notions basiques de gestions administratives pour les assistants-vétérinaires.

Certaines structures proposent des formations à distance. Si vous êtes passionné du monde animal et vous souhaitez une reconversion professionnelle facile et rapide, c’est la formation idéale qu’il vous faut. Vous pouvez profiter de ce genre de formations pour devenir professionnel du monde animal. Les cours (en supports écrits, audios ou vidéos) sont dispensés en ligne via une plateforme d’e-learning. Vous pouvez accéder aux enseignements tous les jours et ceci 24 h/24 depuis votre smartphone, tablette ou ordinateur. Vous pouvez donc vous faire former sereinement à votre rythme. Vous choisissez les horaires et la durée de vos cours en tenant compte de votre disponibilité.

Les formations sont également personnalisées. Vous aurez à votre écoute un coach pour un suivi personnel tout le long de votre formation. Ce dernier se chargera de votre motivation et vous aidera à élaborer un bon planning pour votre formation. Il sera aussi chargé de corriger les exercices que vous aurez à publier sur la plateforme d’apprentissage.

La formation se déroule en réseau. Vous avez alors la possibilité d’échanger avec vos professeurs et les autres apprenants de façon instantanée. Vous pourrez donc poser des questions pour mieux comprendre les cours et bénéficier des partages d’expérience des autres apprenants.

À la fin de votre formation, vous pouvez faire un stage dans un cabinet vétérinaire ou dans une animalerie pour approfondir vos connaissances. Au terme de tout ceci, vous serez un professionnel bien aguerri pour exercer le métier qui vous passionne.

éducateur canin au travail

Le métier du comportementaliste félin

Le comportementaliste félin est un expert du chat et de sa psychologie. Son travail consiste à solutionner les troubles comportementaux que vous pouvez observer par moment chez vos chats. Il intervient à la fois au niveau de l’animal et de son maître pour rétablir un climat de confiance entre les deux.

Votre animal de compagnie peut parfois développer des comportements inhabituels et inquiétants. Du jour au lendemain, ils peuvent devenir agressifs, agités, craintifs, malpropres, peu dociles… Grâce à sa bonne maîtrise de l’éthogramme du chat, le comportementaliste félin se chargera de déceler la cause du changement de comportement. Il pourra ensuite vous proposer des solutions efficaces pour résoudre le problème. Avant l’intervention du comportementaliste félin, vous devez d’abord amener votre animal en consultation chez un vétérinaire. Ce dernier doit d’abord vous rassurer que le changement de comportement n’est pas lié à une maladie.

Le comportementaliste félin peut travailler dans un cabinet vétérinaire, mais c’est aussi une profession libérale. Il peut donc travailler à son compte. C’est d’ailleurs cette option que choisissent la majorité des comportementalistes félins. En général, ils se déplacent vers les domiciles de leurs clients pour les interventions. Certains d’entre eux ont aussi des cabinets dans lesquels ils reçoivent leurs clients.

Employé dans un cabinet ou clinique vétérinaire, le salaire d’un comportementaliste félin peut varier entre 1 500 et 3 000 euros par mois. En emploi indépendant, ses revenus dépendront du nombre de clients qu’il reçoit au cours du mois. Il peut percevoir jusqu’à 80 euros par séance et par client.

Aucun diplôme spécifique n’est requis pour exercer ce métier passionnant. La plupart des comportementalistes félins ont le titre d’assistant-vétérinaire ou ont un Certificat de Capacité des Animaux de Compagnie (CCAD) option chat. Toutefois, il existe des structures privées qui forment dans le domaine. Un niveau bac est souvent exigé pour accéder à ces formations. Vous pouvez même suivre une formation à distance sanctionnée par une attestation de qualification au métier dans ce domaine. Elle vous permettra d’acquérir des connaissances essentielles sur la psychologie et le comportement du chat.

Pour exercer le métier de comportementaliste félin, vous devez aimer les chats et avoir une bonne connaissance de leur éthologie. Vous devez aussi avoir un bon sens de l’observation. Les diagnostics du comportementaliste se basent sur des observations. Il doit être aussi très patient et très pédagogue pour écouter ses clients et leur prodiguer de sages conseils.

comportementaliste félin

Le métier d’assistant-vétérinaire

L’assistant ou auxiliaire vétérinaire est un professionnel qui accompagne le médecin vétérinaire dans ses travaux. Employé dans un cabinet ou clinique vétérinaire, il peut jouer plusieurs rôles. Il aide le vétérinaire lors des soins au cabinet ou à domicile. Il peut aussi accompagner le vétérinaire pour des soins sur des fermes animalières en milieu rural.

L’assistant-vétérinaire peut se charger de certains soins primaires. Il peut réaliser des pansements, les prises de constances physiologiques, des prélèvements de liquides biologiques… Il s’occupe aussi de la préparation, du nettoyage et du rangement du matériel de travail. Il peut aussi se charger de certaines tâches administratives au niveau du cabinet où il travaille. À ce titre, il se charge de l’accueil des clients, de la préparation des dossiers et de la gestion des stocks des intrants médicaux.

Pour exercer le métier d’assistant vétérinaire, aucun diplôme d’État n’est requis. Cependant, vous devez suivre une formation et obtenir une attestation. Cette dernière peut vous permettre de passer l’un des deux certificats délivrés par le GIPSA. Si vous avez un niveau CAP, vous pouvez passer un certificat d’auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ) après une année de formation. Si vous avez par contre un niveau BAC, vous pouvez passer un certificat d’auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV).

Les formations qui conduisent à ces certifications permettent d’avoir une connaissance relativement bonne de l’organisme des animaux et de son fonctionnement. Vous devez bien connaître l’anatomie, la physiologie, la psychologie et les pathologies des espèces animales les plus courantes.

Certaines aptitudes naturelles sont essentielles pour exercer ce métier. L’assistant-vétérinaire doit avoir un sens élevé de courtoisie. Cette aptitude est nécessaire pour bien accueillir et apaiser les clients qui viennent au cabinet dans un état émotionnel instable. Il doit aussi avoir une bonne résistance physique. Il sera appelé à manipuler parfois des animaux de grandes tailles nécessitant de la force physique.

En début de carrière, un assistant-vétérinaire touche environ 1 500 euros comme salaire net par mois. Avec des années d’expériences dans le domaine, le montant peut augmenter et atteindre plusieurs milliers d’euros.

vétérinaire

Le métier de soigneur animalier

Le soigneur animalier est un professionnel qui est aux petits soins des animaux. C’est un métier très polyvalent. Il joue plusieurs rôles pour le bien-être des animaux. Le soigneur animalier peut s’occuper de l’alimentation des animaux. Il prépare et distribue les aliments aux animaux en suivant des règles bien définies. Il assure la gestion des stocks de nourritures, de médicaments et du matériel d’élevage.

Il a aussi pour mission le suivi de l’état de santé des animaux. Il peut assurer certaines vaccinations, mais aussi détecter les cas de maladies ou de blessures. En cas d’urgence, il se charge des premiers soins et fait appel au vétérinaire. Il peut aussi assister ce dernier lors des interventions de ses interventions.

Le soigneur animalier tient à jour l’inventaire des reproductions, des naissances et des décès. Il assure aussi la propreté du milieu de vie (cages, enclos, parcs…) des animaux. Il contribue ainsi à la limitation des cas de maladies. Il doit donc avoir une bonne maîtrise des règles d’hygiène. Le soigneur animalier peut travailler aussi bien dans le privé que dans le public. Il peut exercer son métier sur les fermes animalières et dans les parcs zoologiques. Il travaille généralement en équipe. Il doit donc avoir un bon esprit d’équipe.

Pour exercer ce métier, vous devez suivre une formation qualifiante dans le domaine. L’accès à ces formations est en général subordonné à la présentation d’un CAP. Les recrutements dans le secteur public se font sur concours tous les deux ans. Un CAP est exigé pour participer à ces concours. Mais le nombre de postes à pourvoir est en général très limité.

Les professionnels de ce métier débutent généralement leur carrière avec environ 1 500 euros comme salaire mensuel. Cette rémunération peut monter jusqu’à 2 000 euros en fonction de l’ancienneté du soigneur et du poste qu’il occupe.

Pour exercer le métier de soigneur animalier, vous devez avoir certaines aptitudes. Vous devez aimer les animaux et avoir une bonne condition physique. C’est un métier qui demande parfois beaucoup de force. Le soigneur doit avoir aussi une bonne maîtrise des comportements des animaux et des méthodes de contention pour se protéger lors des soins. Ceci lui permettra de se protéger contre les actes de défense des animaux lors des soins.

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES