Les avantages & inconvénients du portage salarial

Le portage salarial est un arrangement professionnel dans lequel un travailleur indépendant devient un salarié porté. Cela signifie que ce dernier bénéficie du statut de salarié tout en conservant une certaine autonomie dans la gestion de son activité. Ce statut est acquis grâce à un contrat établi entre le travailleur indépendant ou consultant et la société de portage. En étant salarié porté, le consultant a accès aux couvertures sociales tout comme un salarié classique. Ainsi, si vous, en tant que travailleur indépendant, aspirez à devenir un salarié porté, vous devrez d’abord signer un contrat CDD ou CDI avec une société de portage salarial. Les sociétés bien établies comme Human Portage à Lyon sont à privilégier, car elles possèdent déjà une expérience confirmée dans le domaine. Néanmoins, avant de vous lancer dans un contrat de portage, il convient de peser le pour et le contre sur ce type d’emploi afin d’en tirer le meilleur parti et d’en connaître les limites.

 

Quels sont les avantages du portage salarial ?

 

Voici les divers atouts dont vous bénéficiez en entrant dans un contrat de portage salarial :

 

Indépendance professionnelle

Vous conservez une certaine autonomie tout en bénéficiant du statut de salarié. Ainsi, vous choisissez vous-même vos missions, négociez vos tarifs et gérez votre emploi du temps de manière plus flexible.

 

Sécurité sociale et avantages sociaux

Les professionnels en portage salarial bénéficient des avantages sociaux d’un salarié, tels que l’accès :

  • à l’assurance maladie :
  • à la retraite ;
  • à l’assurance chômage, etc.

 

Simplification administrative

Le portage salarial allège la charge administrative pour les travailleurs indépendants. En effet, l’entreprise de portage salarial prend en charge les aspects administratifs, tels que la facturation, les déclarations fiscales et sociales, etc. Grâce à cela, vous serez en mesure de vous concentrer davantage sur votre travail.

 

Réseautage

La société de portage prévoit souvent une plateforme de mise en relation permettant à ses salariés portés d’avoir accès à un réseau de consultants.

 

Facilité de financement

Étant donné que le salarié porté reçoit une fiche de paie mensuellement, il dispose donc des justificatifs nécessaires pour se prévaloir sur le droit de demander un prêt ou un financement auprès d’investisseurs.

 

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

 

Voici quelques inconvénients ou limites du portage :

 

Nécessité de vigilance pour le choix de société de portage

Le choix de la société de portage doit être fait méticuleusement pour bénéficier pleinement de tous les avantages de votre statut. Autrement dit, la société en question doit être bel et bien une société de portage agréée et qui exerce son métier selon la loi en vigueur. Cela est très important pour les indépendants qui souhaitent cumuler leurs droits au chômage avec leur salaire de salarié porté. En effet, c’est la condition sine qua non pour que vous puissiez vous prévaloir auprès de Pôle Emploi à percevoir l’ARE. Cela signifie que Pôle Emploi exige que la relation de subordination entre vous et la société de portage soit clairement établie. En d’autres termes, votre contrat de CDD ou de CDI avec cette société doit être légal.

 

Portage salarial et coûts associés

Vous bénéficiez du statut de salarié porté que la société de portage vous confère à travers un CDD ou un CDI, moyennant des commissions. Ces dernières sont de l’ordre de 7 à 11 % des rémunérations que vous percevez de vos propres missions. En outre, les cotisations patronales et les cotisations salariales prélevées sur votre salaire sont aussi à prévoir.

 

Un minima pour le montant des prestations

Les sociétés de portage acceptent généralement les missions avec un montant final facturé qui dépasse les 1000 €.

 

Éligibilité des métiers

Les activités réglementées et certaines professions libérales comme celles liées à la santé ne peuvent pas être exercées dans le cadre d’un portage salarial. En outre, selon la convention collective, si l’activité ne génère pas un tarif minimum journalier de 230 €, alors, elle ne pourra pas être éligible en portage salarial.

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES