L’impression 3D en ligne se démocratise considérablement ces dernières années. Dans le secteur industriel, elle révolutionne le système de fabrication de nombreuses pièces. Elle contribue à l’amélioration des procédures de fabrication de certaines pièces. Ce guide vous renseigne sur cette méthode de fabrication additive.

 

Les bases de l’impression 3D grand format

 

Une impression 3D grand format n’est pas une technique de fabrication nouvelle. Elle regroupe de nombreuses technologies et peut s’adapter à différentes applications. Avec le temps, elle est devenue plus accessible sur le plan financier et technique. 

Elle permet de réaliser une impression en 3 dimensions d’un objet. Le principe est le même qu’avec une imprimante 2D utilisant un papier comme support d’impression. C’est-à-dire que vous avez besoin de fournir le modèle à télécharger. Par la suite, il faut effectuer des réglages avant d’activer la procédure d’impression. 

 

Les domaines utilisant l’impression 3D grand format

 

Les possibilités incluant l’utilisation d’une imprimante 3D grand format sont infinies et épatantes. Toutes les formes souhaitées sont réalisables à travers cette technologie. D’ailleurs, cette solution est utilisée pour la création de pièces impossibles à réaliser avec une technique de fabrication classique. Actuellement, elle est déjà utilisée dans les secteurs suivants :

  • en médecine : dans la conception d’organes de remplacement et de prothèses sur mesure ;
  • dans l’aérospatial : pour imprimer des pièces de rechanges, des bases spatiales et de pâtes nutritives sous un format réel ;
  • dans l’industrie : pour la conception de pièces en tout genre comme les pièces de machine.

Cette technologie peut être sollicitée dans d’autres domaines tels que l’automobile, la bijouterie, l’éducation, l’architecture et dans la décoration. 

 

Les avantages de l’impression 3D grand format

 

L’utilisation d’une imprimante 3D grand format bouleverse différentes procédures professionnelles. Elle permet d’améliorer la performance ou les prestations d’un service. C’est notamment le cas en médecine ou la possibilité d’imprimer une veine cave en 3D pour sauver une vie et être indépendant du don d’organe. Cependant, ce n’est pas la seule prouesse que propose cette procédure.

 

Une vitesse de travail plus rapide

La procédure de fabrication additive est une solution efficace pour réduire le temps de fabrication d’un produit ou d’un objet. Elle ne nécessite pas la création d’un moule ou d’une matrice, l’objet imprimé résulte directement de votre idée. Une procédure pouvant prendre des semaines ou des mois se concrétise en quelques jours avec une imprimante 3D grand format. Comme le démontre l’entreprise 3DKfactory, il est tout à fait possible d’imprimer de grandes pièces en une seule fois et de façon assez rapide grâce à une imprimante 3D grand format.

 

Une solution rentable

Pour produire un objet avec une imprimante 3D, il n’est pas nécessaire de recourir à un outil particulier. Son usage accroît également la flexibilité de production des entreprises. Cette méthode de fabrication permet de produire en petite quantité, ce qui revient moins cher à une entreprise. 

 

Une grande liberté de design 

Chaque détail de l’objet à imprimer en 3D est une réplique exacte de ce que vous avez imaginé. Cette procédure permet d’obtenir des reproductions extrêmement précises que l’on ne peut pas avoir rapidement avec une procédure de moulage ou de fabrication classique.

 

Mode de fonctionnement de l’impression 3D

 

Une impression 3D grand format peut s’effectuer de différentes manières. À l’heure actuelle, il existe différentes techniques pour la création de pièces à l’aide de la méthode additive. Le choix parmi les procédures à effectuer repose sur votre besoin et la résistance recherchée. Ainsi, il y a :

  • l’impression 3D en résine qui peut se faire par stéréo lithographie ou SLA, par polyjet et par DLS ou CLIP ;
  • l’impression 3D en plastique qui s’effectue par dépôt de fil et par SLS ou frittage sélectif par laser ;
  • l’impression 3D en métal qui se fait à travers une projection de liant, une fusion sélective par laser et un frittage laser ou DMLS.
Sommaire