Fiche métier: comment devenir moniteur d’auto-école?

Le métier de moniteur d’auto-école est un métier de passion et de principes. Il est catégorisé dans le secteur de l’enseignement étant donné que son objectif reste d’apprendre la conduite à qui souhaite passer son permis. Découvrez tous les prérequis à connaître à propos du métier de moniteur d’auto-école : son rôle, ses compétences ainsi que les formations à suivre pour exercer ce travail.

 

Les rôles du moniteur d’auto-école

 

L’on peut classer le moniteur d’auto-école au même titre qu’un enseignant. On connaît aussi d’ailleurs sous l’appellation enseignant de la conduite et de la sécurité routière. Sa mission principale est de transmettre son savoir aux personnes qui souhaitent apprendre à conduire. C’est donc grâce à son accompagnement qu’un apprenant peut passer son permis cpf. Afin de réussir sa mission, le moniteur d’auto-école se doit d’assumer divers rôles :

  • assurer les formations en salle au Code de la route et à la sécurité routière ;
  • expliquer aux apprentis comment manier le véhicule (moto, voiture, poids lourd) et leur montrer chaque composante de la voiture ;
  • diriger les élèves lors des cours pratiques au volant et leur inculquer les bons comportements à adopter sur la circulation ;
  • accompagner chaque apprenant en fonction de son rythme, et ce, jusqu’à la fin des examens.

En somme, le moniteur prend à la fois en main la formation théorique et pratique des futurs conducteurs.

Dans certains cas, il peut également arriver que ce professionnel se charge de la gestion du parc de voitures de l’auto-école. Enfin, il n’est pas rare que les moniteurs soient propriétaires de leur propre auto-école et s’occupent de tout ce qui est relié à la gestion administrative de celle-ci. Il peut s’agir de l’inscription des élèves, de la constitution des dossiers ou encore de la demande de permis de conduire auprès de la préfecture.

 

Quelle formation suivre pour devenir moniteur d’auto-école ?

 

Pour devenir moniteur d’auto-école, vous devez obtenir le Certificat de Compétences Professionnelles d’Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière ou CCP ECSR. C’est un diplôme qui confère un niveau Bac +2. Il se divise en deux modules de formation :

  • CCP1 : approfondissement de la conduite selon les réglementations Code de la route ;
  • CCP2 : approfondissement des bons comportements à adopter sur la route vis-à-vis des autres usagers.

La formation dure environ 9 mois et se compose de cours théoriques et de stages. Il faut savoir que si vous êtes actuellement salarié et que vous envisagez la reconversion professionnelle, vous avez la possibilité d’utiliser vos points CPF pour obtenir une formation moniteur d’auto-école. Dans ce cas, profitez d’un financement total ou partiel de votre cursus. Attention, afin de décrocher votre TP (Titre Professionnel) vous devez respecter certaines conditions :

  • avoir plus de 20 ans ;
  • avoir un permis B délivré depuis au moins 2 ans ;
  • posséder un agrément pour enseigner fourni par la préfecture.

Bon à savoir : le salaire brut moyen d’un moniteur d’auto-école de quelques années d’expérience est d’environ 1 800 €/mois.

 

Les compétences requises pour devenir moniteur d’auto-école

 

Avant de vous lancer dans une formation pour devenir moniteur d’auto-école, assurez-vous d’abord que vous disposez bien des compétences et des qualités requises pour exercer efficacement ce métier. En effet, il s’agit d’un métier qui n’est pas forcément facile. Ainsi, voici le bon profil d’un moniteur d’auto-école :

  • bonne connaissance des différentes réglementations attenantes à la conduite et à la sécurité routière ;
  • bon pédagogue et doté d’un certain sens du relationnel ;
  • motivant et avenant ;
  • réactif et observateur ;
  • patient et capable de gérer son sang-froid.

Une bonne capacité physique se montre entre autres requise, car le moniteur devra passer plusieurs heures en position assise lors des séances pratiques avec les élèves. Après avoir obtenu votre CCP ECSR, vous pouvez envisager d’ouvrir votre propre auto-école ou décrocher le BAFM (Brevet d’Aptitude à la Formation de Moniteur) et former la relève de nouveaux moniteurs.