Entreprise et écologie : comment faire pour purifier des eaux usées ?

 

Dans le cycle de l’eau, l’assainissement est une étape indispensable. L’eau est collectée dans son état “naturel” grâce à un captage, avant de subir divers procédés pour qu’elle soit propre à la consommation. Ensuite, elle est distribuée dans les ménages. Les eaux qui ont ensuite été utilisées, sont traitées par un réseau d’assainissement avant d’être rejetées. C’est de cela dont nous allons parler.

L’assainissement : indispensable pour protéger les ressources

 

Avec la croissance démographique, on fait face à un développement des activités de l’homme. Cela aboutit à un rejet de polluants et à la dégradation de la qualité de l’eau. Pourtant, la ressource en eau n’est pas inépuisable. L’assainissement des eaux usées est nécessaire pour préserver les ressources naturelles.

 

Les eaux usées domestiques

Ce sont les eaux du quotidien et qui proviennent de la douche et la cuisine, ainsi que les eaux-vannes, provenant des toilettes. Elles contiennent des agents pouvant devenir pathogènes comme les métaux lourds ou encore les germes fécaux.

 

Les eaux usées industrielles et agricoles

Elles proviennent surtout des usines, des établissements agricoles et des ateliers industriels. Leurs spécificités dépendent de leur utilisation dans les grandes usines et industries. Généralement, elles contiennent des produits chimiques. Vous pouvez louer un tamis rotatif pour simplifier le processus.

 

Les eaux pluviales

Quand elles sont en contact avec l’air, elles se chargent d’impuretés. Elles peuvent contenir des pesticides, des fumées industrielles ou des huiles de vidanges.

 

Le processus de l’assainissement

 

L’assainissement comprend :

  • la collecte des eaux usées ;
  • le traitement à proprement parler des eaux usées grâce à l’épuration ou la dépollution ;
  • le rejet des eaux dépolluées dans la nature ;
  • la prise en charge des eaux pluviales et de ruissellement.

Les deux sortes d’assainissement

 

Quand les eaux usées sont collectées, acheminées et traitées par un service public, on fait référence à un assainissement collectif ou un tout-à-l’égout. Ces eaux sont transportées grâce à un réseau de canalisations vers une station d’épuration se chargeant de la dépollution. Pour les foyers non raccordés au réseau public, l’assainissement se fait de façon plus indépendante. C’est un assainissement non collectif pour les territoires non dispersés. Il utilise les épurateurs des sols pour fonctionner.

 

Les traitements mis en œuvre pour l’assainissement collectif

 

Le prétraitement est requis pour débarrasser les eaux des divers éléments pouvant entraver les autres étapes du traitement. On recense en tout 3 opérations :

  • le dégrillage et le tamisage : c’est un traitement mécanique permettant de tirer les éléments qui sont solubles comme les branches, les feuilles, les plastiques ;
  • le dessablage : c’est un traitement usant de la décantation pour retirer le sable qui s’est mêlé aux eaux de ruissellement ;
  • le dégraissage : qui vise à se débarrasser des huiles.

Le traitement que l’on utilise le plus est celui par boues. Les bactéries qu’il y a dans les boues sont utilisées comme des dispositifs de traitement. Il faut savoir qu’une station qui traite les eaux usées ne produit pas d’eau potable, car elle peut encore contenir des agents nocifs à l’homme.

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES