Engin de chantier : quelle formation pour la sécurité ?

Travaillant sous la direction d’un chef de chantier, un conducteur d’engins est amené à manœuvrer différents types de machines, sur chenilles ou pneumatiques. On cite parmi celles-ci les bulldozers, chargeuses, décapeuses, rouleaux compresseurs, bouteurs. La conduite d’engins de chantier requiert cependant une autorisation spécifique pour des raisons évidentes de sécurité. Celle-ci est délivrée par l’employeur lui-même après qu’il a évalué les compétences du conducteur et sa capacité à travailler en toute sécurité (tant pour lui que pour les autres intervenants). Pour la décrocher, il doit obligatoirement suivre une formation qui prépare au CACES.

Qu’est-ce que la formation au CACES ?

Le Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité (CACES) est une sorte de permis qui autorise son titulaire à conduire des engins. À travers celui-ci, il prouve à l’employé sa capacité à maîtriser parfaitement ces machines et à réduire les risques d’accident liés à leur utilisation. L’obtention de ce permis est alors un prérequis à ne pas négliger si l’on souhaite œuvrer dans les secteurs du BTP.

Pour l’obtenir, le conducteur doit se rapprocher d’un organisme de formation. Il convient ensuite de s’inscrire à la formation préparant à l’obtention du CACES ciblé. Un CACES n’est ni un titre de qualification professionnelle ni un diplôme. Il est délivré par des organismes testeurs certifiés.

Formation CACES

Vous aussi, passez le CACES avec un organisme de formation CACES à Marseille, afin de travailler dans le BTP

Quelle formation CACES pour conduire des engins de chantier ?

Il existe actuellement différents types de CACES selon le genre d’engins que l’on désire maîtriser. Si vous souhaitez manœuvrer des engins de chantier, il faut cibler tout particulièrement le CACES R482 (ex R372). Ce certificat propose différentes catégories, chacune correspondant à une famille d’engins spécifique :

  • catégorie A : engins compacts,
  • catégorie B1 : engins d’extraction à déplacement séquentiel,
  • catégorie B2 : engins de forage ou de sondage à déplacement séquentiel,
  • catégorie B3 : engins rail-route à déplacement séquentiel,
  • catégorie C1 : engins de chargement à déplacement alternatif,
  • catégorie C2 : engins de réglage à déplacement alternatif,
  • catégorie C3 : engins de nivellement à déplacement alternatif
  • catégorie D : engins de compactage,
  • catégorie E : engins de transport,
  • catégorie F : chariots de manutention tout-terrain,
  • catégorie G : engins hors production.

Composée d’aspects théoriques et pratiques, une formation qui prépare au CACES R482 permet au conducteur d’acquérir toutes les compétences requises pour manœuvrer en toute sécurité les engins de chantier. Elle lui permet plus précisément de connaître ses devoirs et responsabilités, de même que les vérifications à effectuer avant la conduite. La formation est aussi pour lui l’occasion d’apprivoiser différents types d’engins de chantier et d’en connaître les caractéristiques principales. À tout cela s’ajoute la connaissance des risques liés à leur utilisation (humains et environnementaux) et des dispositions générales de sécurité.

Le candidat est soumis à des évaluations théoriques et pratiques à l’issue de la formation. En cas de réussite, l’organisme de formation lui délivre son CACES R482 qu’il présentera à son employeur. L’inscription à la formation CACES pour engins de chantier est réservée aux personnes majeures qui ont été déclarées aptes par un médecin de travail. Celles-ci doivent de surcroît maîtriser le français (compréhension, lecture et écriture).

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES