Devenir agent commercial immobilier : un excellent moyen pour mettre en avant vos compétences

 

 

Une carrière commerciale vous intéresse ? Si vous cherchez un moyen de mettre en avant vos qualités de négociateur, votre envie de connaître vos clients et votre désir de vous surpasser au quotidien, ne cherchez plus. Exercer le métier d’un agent mandataire immobilier est fait pour vous. Toutefois, comment devenir agent commercial immobilier ?

 

Le métier d’agent commercial 

 

Un mandataire indépendant 

Selon les dispositions de l’article L1341 du code de commerce, un agent commercial non-salarié est un mandataire « sous contrats de vente, d’achat, de location ou de prestation de services » au nom et pour le compte d’autrui. En tant que travailleur indépendant dans le secteur immobilier, il s’agit d’un véritable chef d’entreprise, ce qui signifie que le conseiller immobilier ne doit pas y avoir de relation de dépendance entre lui et son mandant. C’est ce qui le distingue principalement d’un métier d’agent immobilier salarial (ex : VRP).

 

Mission 

Devenir mandataire dans le secteur immobilier, signifie entrer dans l’activité professionnelle de la vente. Il est essentiel selon la forme de société, grande ou petite, qui souhaite développer son activité d’agent immobilier ou se faire connaître auprès des clients et augmenter son revenu. Ainsi, un commercial immobilier peut exercer une activité sédentaire ou, en voyageant à travers le monde, selon l’agence immobilière qui l’emploie. Il sera responsable de vendre les produits de son entreprise aux clients. En plus de cette tâche, il devra analyser le marché, mais aussi comprendre les besoins de ses acquéreurs. Il proposera des solutions adaptées afin de conclure des contrats.

 

Soumis au régime social et fiscal 

L’activité d’agent commercial indépendant vous permet de bénéficier d’un régime micro financier et social simplifié. Le calcul de ses contributions à la société est réduit à l’essentiel. Seul un pourcentage fixe est appliqué à ses revenus, qui est de 22 % dans le cas d’un statut d’auto-entrepreneur. S’il n’a généré aucun revenu, le calcul est proportionnel, il n’a pas à payer de frais. En cas d’accident, il sera couvert par l’Assurance Sociale des agents commerciaux indépendants. Ensuite, vous avez deux options pour payer votre impôt sur les sociétés : 

  • méthode classique de l’impôt sur le revenu dans la catégorie BNC (Bénéfice non commercial). Vous avez tout de même un avantage : la réduction de 34 % (en pass gratuit) s’appliquera en priorité sur vos revenus (CA). Par conséquent, vous ne serez imposé que sur le montant restant (CA — abattement = revenu imposable) ;
  • rémunération de l’agent commercial libératoire (ou option microbiologie simplifiée). Dans ce cas, vous pouvez choisir de payer un taux unique et fixe de 2,2 % (gratuit) mensuel ou 3 mois, en même temps que vos cotisations sociales.

Compétences et qualités d’agent commercial mandataire 

 

Pour exercer le métier d’agent commercial, le mandataire doit possèdent de nombreuses qualités nécessaires pour pouvoir exercer au mieux ses fonctions selon son expérience professionnelle. En voici quelques-unes : 

  • doté de force de persuasion : le commerçant est un brillant négociateur. Il maîtrise parfaitement le technico-commercial et comprend clairement son ou ses produits, les forces et les faiblesses de la concurrence, ainsi que l’entreprise pour laquelle il travaille.
  • organisé, responsable, tolérant au stress : les commerciaux devront parfois gérer plusieurs clients différents sur plusieurs marchés. Il lui faut donc une grande organisation. De plus, comme il peut bouger assez souvent, il doit être flexible.
  • polyglotte et mobile : le négociateur immobilier doit parler plusieurs langues, au moins l’anglais. En effet, son contrat de travail peut l’obliger à communiquer avec des partenaires étrangers.
  • un grand sens du relationnel : l’annonceur doit entretenir la relation client et ses partenaires professionnels. Son esprit curieux et son sens des autres sont essentiels.