Comment assurer le bien être mental et psychologique de ses collaborateurs en entreprise ?

Dans un monde professionnel en constante évolution, le bien-être mental et psychologique des collaborateurs est devenu une priorité majeure pour les entreprises soucieuses de leur performance et de leur pérennité. Un environnement de travail sain et épanouissant favorise non seulement la productivité, mais aussi la fidélisation des talents. Voici quelques pistes pour y parvenir.

 

Faire appel à une société de conciergerie d’entreprise

 

Les sociétés de conciergerie d’entreprise offrent un large éventail de services visant à améliorer le bien-être et la qualité de vie au travail des collaborateurs. Parmi ces services, certaines proposent de mettre à disposition des professionnels de la santé mentale tels que des psychologues et des thérapeutes ou des coachs. Les programmes « for me » sont à titre illustratif un bon exemple en la matière. Les experts peuvent intervenir de différentes manières au sein de l’entreprise, notamment à travers des consultations individuelles confidentielles, des ateliers et formations en groupe (ateliers thématiques en gestion du stress, techniques de relaxation, développement personnel, etc.). A ce propos, vous pouvez contacter l’assistance sur https://4me-assistance.com/ pour discuter des accompagnements prévus pour le personnel et des programmes de prévention et de suivi. Globalement, en externalisant ces services auprès d’une société spécialisée, les entreprises bénéficient de l’expertise de professionnels qualifiés, tout en garantissant la confidentialité et l’indépendance du suivi pour leurs collaborateurs. Cela permet de déstigmatiser les questions de santé mentale et d’offrir un accompagnement adapté, sans alourdir la charge de travail des équipes internes.

 

Favoriser une culture d’entreprise bienveillante

 

Au-delà des dispositifs concrets mis en place, c’est l’ensemble de la culture d’entreprise qui doit être repensé pour véritablement promouvoir le bien-être mental des collaborateurs. Cela passe par une remise en question des modes de management traditionnels et de la culture du présentéisme. Une communication ouverte, transparente et bienveillante est utile à tous les niveaux hiérarchiques. Pour le cas spécifique des managers, ils doivent être formés à l’écoute active, à la reconnaissance des signaux de détresse et à l’accompagnement sans jugement de leurs équipes. Par ailleurs, il est important de sensibiliser l’ensemble des collaborateurs aux enjeux de la santé mentale afin de lutter contre les idées reçues et les stigmatisations. Le but étant d’ancrer les valeurs d’empathie, de respect mutuel et d’entraide dans l’ADN de l’entreprise.

 

Encourager l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle

 

En règle générale, il est quasiment impossible de préserver son bien-être mental et psychologique sans avoir trouvé un juste équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. De fait, les entreprises ont tout intérêt à mettre en place des politiques favorisant cet équilibre. Cela revient à prévoir une certaine flexibilité dans l’organisation du travail, que ce soit en termes d’horaires, de télétravail ou encore d’aménagement des charges de travail en fonction des contraintes personnelles. Idéalement, des congés bien-être ou des journées de repos supplémentaires peuvent également être envisagés. Enfin, il faut également veiller à ce que le temps de travail n’empiète pas excessivement sur la vie personnelle en responsabilisant les managers sur le respect des temps de repos et de déconnexion de leurs équipes. Pour cela, les formations à la gestion du temps et à la priorisation des tâches sont d’excellentes ressources.

 

Promouvoir des espaces de travail sains

 

L’environnement physique de travail a un impact direct sur le bien-être mental et psychologique des collaborateurs. C’est pourquoi son aménagement mérite amplement d’être repensé de manière à créer des espaces favorables à l’épanouissement de chacun. En termes de disposition, il est vivement recommandé de créer des espaces de travail lumineux, aérés et confortables. Une exposition suffisante à la lumière naturelle et un bon renouvellement de l’air sont, en effet, indispensables pour le confort et la concentration. L’ergonomie des postes de travail doit également être soignée pour prévenir les troubles musculo-squelettiques. Idéalement, il faut aussi prévoir des zones de détente et de socialisation au sein des locaux. Les espaces de pause tels que les salles de repos ou les jardins intérieurs permettent aux collaborateurs de se ressourcer et de décompresser pendant leurs temps de pause. Par ailleurs, l’accès, si possible, à des installations sportives directement sur le lieu de travail ou à proximité immédiate peut grandement encourager la pratique d’une activité physique régulière, essentielle au bien-être mental et physique.

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES