CBD : comment reconnaître les arguments marketing ?

Encore inconnu il y a quelques années, le CBD ou cannabidiol et ses dérivés sont aujourd’hui en train de conquérir le marché sous de nombreuses formes (fibres, graines, huiles). Depuis l’institution du cadre légal de commercialisation de cette molécule sous réserve de quelques conditions à respecter, plusieurs arguments foisonnent pour la présenter comme une solution miracle en tout point et pour justifier la vente de tout ce qui est issu du CBD. Cependant, la prudence est de mise. Tout ce qu’un commerçant dit du CBD n’est pas forcément vrai. Découvrez ici les arguments marketing auxquels vous devez faire attention.

Rappel sur le cadre légal du CBD

Le 29 novembre 2020, la CJUE (Cour de justice de l’Union européenne) rendait son arrêt dans l’affaire C-663/18, dite Kanavape. Elle avait été saisie par la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence sur une question préjudicielle portant sur la conformité au droit de l’Union européenne de l’article premier de l’arrêté du 22 août 1990. Cet article limitait en effet la culture, l’importation ainsi que l’usage industriel et commercial du chanvre uniquement aux graines et aux fibres de la plante. Il interdisait de ce fait l’importation et la commercialisation des produits liquides pour cigarette électronique contenant de l’huile de CBD issue de la transformation entière de la plante de chanvre.

À l’issue des réflexions, la CJUE a estimé qu’en l’état des connaissances scientifiques actuelles et sur la base des clauses internationales en vigueur, l’huile de CBD ainsi que les produits à base de CBD autre que la graine et les fibres de la plante ne peuvent être d’office mentionnés comme des produits stupéfiants. Tant qu’ils contiennent un taux de THC inférieur ou égal à 0,20 %, ils s’inscrivent donc parfaitement dans un cadre légal. Ainsi, les huiles que vous retrouverez sur les boutiques en ligne spécialisées dans les produits à base de CBD, à l’instar du site Olmavita.com, sont des produits purement naturels non psychoactifs.

L’huile de CBD n’est donc pas un produit stupéfiant. Elle contribue à l’amélioration du bien-être de la personne qui en consomme, en aidant à sa relaxation et à son apaisement. Cette alternative naturelle est ainsi conseillée par de nombreux professionnels de santé à leurs patients en quête d’apaisement et de mieux-être.

Cannabidiol CBD

L’honnêteté des vendeurs sur le taux de CBD et de THC

À la base, selon la législation en vigueur, un produit contenant plus de 0,2 % (bientôt 0,3 %) de THC sort du cadre légal et doit être considéré comme un stupéfiant. Avec ce niveau de THC toléré, il est scientifiquement impossible d’obtenir des produits au CBD contenant plus 8 % de la molécule. Pourtant, certains magasins se plaisent à arborer sur leurs produits des taux de cannabidiol supérieurs à 8 % et allant même jusqu’à avoisiner 20 %, sans pour autant en donner une quelconque explication à la clientèle. Vous devez donc faire attention ! Ce sont très clairement des arguments marketing formulés dans l’unique but de vendre.

Au regard de la relation à la fois complémentaire, antagoniste et proportionnelle qui existe entre le THC et le CBD, il est impossible d’obtenir dans un produit un taux de CBD supérieur à 8 % sans une évolution conséquente du taux de THC. C’est du moins ce que démontrent les ratios normaux (reconnus en Europe) génétiquement générés par une fleur de chanvre. Par exemple, avec une fleur naturelle, pour 1 % de THC, il y a 20 % de CBD. On observe 30 % avec une fleur naturelle de grande qualité et 40 % lorsque c’est une fleur provenant d’une modification génétique, suivie d’une culture indoor exceptionnelle.

Ainsi, il existe certains magasins qui respectent apparemment les prescriptions relatives au taux de CBD, mais qui ne disent pas la vérité sur le pourcentage réel de la molécule présente dans leur produit. Ils vendent alors un produit avec un taux indécent, en soutenant ce fait avec une publicité mensongère qui vous faire croire qu’il n’existe pas de fleur de cannabis avec plus de 5 % de CBD, en dépit d’un taux de THC supérieur à la limite légalement fixée. En réalité, pour obtenir ce genre de produits, soit le taux du cannabidiol est artificiellement augmenté avec des procédés douteux, soit les résultats concernant les taux réels de THC sont falsifiés. Vous devez alors être un consommateur prudent et poser si possible des questions avant votre achat.

Le CBD, un produit destiné à soulager certaines douleurs

Certains producteurs et distributeurs ont un message commercial relativement simple : ils affirment que le CBD est un produit miracle, longtemps injustement écarté, mais qui a maintenant acquis une pleine légitimité. Tout le monde devrait donc se ruer vers ce trésor pour profiter de ses bienfaits. L’argument principalement évoqué dans cette industrie reste surtout l’effet de la molécule sur la santé, pour lequel les services publicitaires manquent parfois même de mots assez forts pour en vanter les mérites. Pour les vendeurs, le CBD est bénéfique en tout point. Du cancer aux maux de tête, en passant par les douleurs liées à l’insomnie, l’épilepsie ou les règles, ses vertus sont vraisemblablement sans limites.

Cependant, il convient de souligner que les produits fabriqués à base de cette molécule non psychotrope ne sont pas des médicaments. Ainsi, ils ne soignent pas un mal. Il est par contre tout à fait vrai qu’ils peuvent vous aider à soulager des douleurs ou réduire des symptômes, mais leur intervention n’entre pas dans le cadre de la guérison médicale à proprement parler.

De même, ce sont des produits qui ne doivent être en aucun cas fumés. En outre, leur présentation ou leur emballage ne doivent pas vous amener à banaliser l’image du cannabis ou vous inciter à en consommer. Si un quelconque vendeur essaie de vous faire croire le contraire, vous devez savoir qu’il use d’un argument purement marketing pour vendre sa marchandise. L’objectif d’un produit à base de CBD est simplement de vous apaiser et de vous relaxer, et il remplit généralement très bien son rôle.

produits à base de CBD

La circulation du faux CBD

Le faux cannabidiol est une substance beaucoup plus puissante que le cannabis naturel, mais nettement moins chère. Il s’agit d’un cannabis de synthèse désigné à tort comme étant du CBD par certains fournisseurs et qui circule depuis quelques années dans les cigarettes électroniques que l’on retrouve auprès des jeunes. Il s’agit d’une substance qui n’a rien à voir avec le vrai CBD. Ce faux cannabidiol est une substance nocive, indolore et indétectable, tout aussi addictive que l’héroïne ou le crack, qui cause des dégâts considérables pour la santé. Pour échapper au contrôle de la police, elle circule aujourd’hui sur les réseaux sociaux.

À la différence du CBD qui produit des effets relaxants pour l’organisme, une consommation du CBD de synthèse peut entraîner une dépression, la perte de la mémoire, une dépendance chronique ou d’autres problèmes de santé qui perdureront. Pour éviter de tomber sur ce faux cannabidiol, privilégiez l’achat de vos produits CBD dans les boutiques spécialisées et fiables.

Sommaire

NOUS SUIVRE

ARTICLES LES + POPULAIRES