5 étapes simples pour vendre vos demandes avec plus de succès

 

Vous utilisez des compétences de vente chaque jour, pas seulement pour vendre les produits ou services de votre entreprise, mais chaque fois que vous demandez aux gens de faire quelque chose. Vous les utilisez pour inciter vos employés à travailler plus dur, pour obtenir l’adhésion à votre dernière initiative et même pour faire faire leurs devoirs à vos enfants. Voici cinq étapes pour vendre vos demandes quotidiennes avec plus de succès.

 

Toutes les écoles enseignent la lecture, l’écriture et l’arithmétique comme étant les compétences de vie les plus fondamentales qui aideront les enfants à devenir des adultes accomplis. La vente est également une compétence de base, et pourtant, seuls les étudiants qui choisissent d’étudier la vente ou le marketing apprennent à le faire à l’école.

Le fait est que nous vendons aussi souvent, voire plus souvent, que nous utilisons nos compétences en mathématiques. Nous vendons presque aussi souvent que nous lisons et écrivons. Nous vendons tous les jours. Nous vendons lorsque nous postulons un emploi, demandons une augmentation, présentons une idée, demandons une faveur, supplions nos enfants de manger leurs légumes ou invitons des amis à une fête. Nous n’appelons pas ces choses  » ventes « , mais c’est ce qu’elles sont. Vous êtes probablement déjà assez doué pour cette activité ; vous le faites, après tout, depuis que vous êtes enfant et que vous avez obtenu de vos parents le financement d’une grande fête d’anniversaire ou la permission de rester tard dehors. Quelque part en cours de route, vous avez soit oublié comment vendre, soit commencé à en avoir peur. Mais votre vendeur intérieur est toujours là, quelque part. Vous pouvez vendre vos demandes quotidiennes avec encore plus de succès en suivant cinq étapes simples.

 

Etape 1 : planifier

Si vous savez exactement ce que vous voulez, qui peut vous aider à l’obtenir et comment vous allez vous y prendre pour le demander, vous augmenterez considérablement vos chances d’entendre un « oui » une fois votre demande formulée. Avec un plan, vous serez prêt, lorsque l’occasion se présentera, à présenter votre discours, qu’il s’agisse de demander un rendez-vous à un nouvel ami, de convaincre votre famille d’être à la maison à temps pour le dîner ou de suggérer à un client satisfait au travail d’écrire un avis positif sur Google à propos de votre entreprise. Sans plan, vous pourriez oublier de demander ou avoir la langue bien pendue ou vous dégonfler. Vous pourriez perdre votre sang-froid si la réponse est  » non « . Prévoir de formuler une demande, vendre son idée, c’est un peu comme se préparer à faire un discours. Si vous montez sur scène sans avoir fait de recherches, il y a de fortes chances que vous ne sachiez pas quoi dire et donc que vous bloquiez. De même, vous ne devriez pas aborder quelqu’un avec une demande brute, que ce soit un ami, un collègue, un patron ou votre partenaire, sans avoir un plan.

 

Etape 2 : rechercher les opportunités.

Une fois que vous aurez compris que chaque demande et chaque discours est en réalité une occasion de  » vendre « , vous repérerez les opportunités partout. Vous réaliserez que vous pouvez apporter de nouvelles affaires à votre entreprise, même si cela n’entre pas officiellement dans votre description de poste, simplement en demandant à un client avec lequel vous travaillez de recommander votre entreprise à ses collègues et amis. Imaginons qu’un agent immobilier et un avocat se rencontrent à la table de règlement avec un couple qui achète une maison. Tout se passe bien. L’agent vend des maisons pour gagner sa vie. Elle sait donc que la transaction n’est pas terminée pour elle tant qu’elle n’a pas demandé aux acheteurs de l’appeler lorsqu’ils prévoient de déménager à nouveau et de partager ses cartes de visite avec leurs amis. Cependant, l’avocat fait ses bagages et se dirige vers la porte. Son travail n’est pas de convaincre qui que ce soit de le réengager. N’est-ce pas ? Cet avocat pourrait potentiellement faire une vente future simplement en demandant à l’agent et aux nouveaux propriétaires de faire appel à son cabinet pour de futurs règlements ou conseils juridiques.

 

Etape 3 : établir un lien de confiance

Si vous déballez votre demande sans donner à l’autre personne une bonne raison de dire  » oui « , vous récolterez en tout et pour tout probablement un  » non « . Au lieu de demander tout de suite, donnez aux gens une chance d’être favorablement disposés à votre égard. Parfois, cela peut être aussi simple que de traiter la personne avec gentillesse pour qu’elle ait envie de vous aider. Obtenir une réponse affirmative commence par l’écoute, et non par une demande. Pensez et écoutez ce que cette personne pourrait obtenir en retour si elle accédait à votre requête. Cela ira-t-il dans son intérêt ? Si vous essayez de vendre vos services ou votre entreprise, avez-vous en échange de quoi résoudre un problème ou combler un besoin chez votre interlocuteur ? Essayer d’amener quelqu’un à ce que vous souhaitez obtenir simplement parce que c’est bon pour vous n’est pas la bonne façon de traiter les gens, et ce n’est pas une bonne façon de faire des affaires. Avant de demander, écoutez. Déterminez comment cela représenterait une bonne affaire pour vous deux.

 

Etape 4 : demandez ce que vous voulez.

Même certains vendeurs professionnels ont peur de demander. Comme la plupart d’entre nous, ils ont peur de la réponse négative s’ils viennent directement s’adresser un quelqu’un. Pourtant, un  » non  » n’est pas la fin du monde. Qui ne tente rien, n’a rien. Ne supposez pas que votre patron vous accordera automatiquement une grosse augmentation juste parce que vous faites un excellent travail ou que votre partenaire choisira les vacances que vous espériez si vous ne faites pas connaître vos souhaits. Vous devez vous exprimer. Soyez précis. Soyez clair.

 

Etape 5 : assurez le suivi.

Une fois que quelqu’un accepte une demande, gardez le contact, y compris en cas de retour négatif. Une “ oui “ peut devenir le point de départ de futures ventes ; un ” non  » peut ne pas s’avérer définitif.  Si tout ce que vous voulez de quelqu’un, c’est un accord ponctuel, c’est tout ce que vous obtiendrez. Si vous voulez une relation permanente, construisez sur cette transaction initiale et trouvez des moyens de vous aider mutuellement de façon continue.

Sommaire
NOUS SUIVRE
ARTICLES LES + POPULAIRES