Vous êtes à la tête de votre entreprise ? Vous devez avoir un minimum de connaissance aussi bien en gestion qu’en comptabilité. En effet, pour avoir un meilleur suivi de vos activités, vous devez mettre en place un rapprochement bancaire. Pour vous aider à mieux comprendre ce concept, voici un article qui vous le présente en trois points.

Qu’est-ce que le rapprochement bancaire ?

Il s’agit d’un document de comptabilité qui a pour rôle de contrôler que le solde du compte bancaire et le solde du relevé bancaire concordent parfaitement. En effet, l’objectif du rapprochement bancaire est le fait de pouvoir justifier les différences entre les relevés bancaires et la comptabilité d’une entreprise.

Il consiste donc à pointer les opérations qui sont déjà enregistrées auprès de votre société et à la banque pour apparaître des écritures enregistrées uniquement, soit par la banque, soit par l’établissement. De ce fait, il est tout à fait possible et facile de justifier les éventuelles différences entre ces deux types de soldes. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez utiliser un logiciel de facturation en ligne proposant un programme de rapprochement bancaire dans ses solutions.

Pourquoi faut-il faire un rapprochement bancaire ?

Vous devez procéder à l’établissement d’un état de rapprochement bancaire pour chacun des comptes bancaires que vous possédez. Cela vous permet d’identifier :

  • des omissions ou des erreurs lors des enregistrements des données de comptabilité ;
  • des intérêts et des commissions que la banque a prélevé et que l’on retrouve sur l’extrait de votre compte bancaire ;
  • des décalages entre des opérations ayant déjà causé des encaissements ou des décaissements que votre entreprise prend d’abord connaissance et que la banque découvre avant d’enregistrer ou inversement.

Les documents qu’il vous faut pour établir un rapprochement bancaire

Basez-vous sur les documents suivants pour faire cela :

  • un extrait de votre grand livre de compte bancaire ;
  • le relevé de votre compte bancaire ;
  • le précédent état de rapprochement réalisé par l’entreprise ;
  • les effets de commerce, les espèces issues de la banque ainsi que les différents bordereaux de remise des chèques.

Les étapes d’un rapprochement bancaire

Voici la démarche à suivre :

  • création d’un tableau de deux colonnes : vous allez y inscrire le solde initial du compte bancaire ainsi que les opérations qui n’ont pas encore été enregistrées par la banque ;
  • inscription des soldes du compte bancaire avec tous les relevés bancaires ;
  • établissement d’un rapprochement entre le débit du compte bancaire et les encaissements de l’entreprise ;
  • détermination des soldes de chaque compte suite au retraitement devant être de la même valeur.

Vous devez procéder à cette vérification au moins une fois par an. Sachez tout de même qu’en le réalisant, de manière systématique, soit à raison de deux à trois fois par ans, vous pouvez éviter grandement les risques d’erreur dans vos comptes. Au pire, s’il y a eu des erreurs commises, le mieux serait de les détecter bien avant.