Le marché immobilier belge se porte bien ces dernières années. Les achats et les ventes ont connu une importante hausse durant la période estivale selon les derniers baromètres des acteurs immobiliers. Le nombre de transactions effectué a augmenté de 4.3 %. Cette augmentation est très flagrante à Bruxelles et en Flandre depuis le premier trimestre de cette année. Le nombre de demande de prêts hypothécaires en vue d’un achat immobilier a également connu une importante augmentation durant les trois derniers mois. Cette hausse est surtout due aux taux d’intérêt très intéressants qui incitent les particuliers à investir dans l’immobilier.

Une transaction animée vers le troisième trimestre de 2019

En comparaison avec le troisième trimestre de 2018,  l’immobilier belge a connu une nette amélioration vers la fin de l’année 2019. La transaction a grimpé de 4.3 % vers le troisième trimestre de l’année et de 6.6 % durant les neuf premiers mois. Les trois régions affichent une hausse flagrante : +5.4 % à Bruxelles, +6.1 % en Wallonie et +7.3 % en Flandre. La hausse concerne tous les types d’immobilier en dur. Actuellement, le prix d’une maison en Belgique est évalué à 259.725 euros vers le troisième trimestre de 2019. Il est de 285.000 euros en Flandre et de 474.371 euros à Bruxelles. Le pays n’a  connu une telle hausse de transaction depuis ces dernières années, selon la déclaration de la Fédération du Notariat. Cette augmentation ne concerne cependant pas les terrains qui connaissent actuellement une stagnation au niveau du marché immobilier.

Flandre : des transactions bondissantes

Le prix des appartements connait une hausse de 3.7 % en Belgique avec un prix moyen estimé à 281.356 euros en un an. C’est la meilleure progression depuis plus de cinq ans.  En Flandre, le prix moyen d’un appartement est de 232.806 euros. À Bruxelles, le prix moyen d’un appartement est de 253.503 euros, soit une hausse de + 5.5 %. Une hausse de 1.1 % est également remarquée en Wallonie avec un coût moyen de 176.302 euros pour un appartement. Un bondissement de 42.9% est constaté sur le nombre de transactions immobilières en Flandre en octobre en comparaison avec les chiffres de 2018. Cette hausse est la conséquence de l’abandon du bonus logement. Il y avait plus de 27 000 transactions enregistrées en octobre.

Un appartement wallon 20 % moins couteux

Par rapport à la moyenne annuelle de 2018, le prix de l’appartement a connu une hausse de 0.8 % en Belgique par rapport à 2018, avec une augmentation de +0.5 % en Wallonie, +1.2 % à Bruxelles. Selon les études, le coût moyen d’un appartement à Bruxelles a grimpé de 9.7 % par rapport à la moyenne nationale. Il était évalué à 243.166 euros. En Flandre, le prix d’un appartement est de 226.641 euros, soit une différence de 2.2 % supérieure au prix d’un appartement belge. Le coût est évalué à 175.344 euros soit une baisse de -20.9 % du  prix moyen d’un appartement belge.

Une augmentation de prix des maisons

Le prix moyen d’une maison était évalué à 253.904 euros durant le premier trimestre, soit une hausse de 1 %, par rapport à l’année 2018. Selon les baromètres, le prix immobilier belge a connu une augmentation de 27.000 euros entre 2014 – 2019, soit l’équivalence de +4.6 % de valeur réelle à cause de l’inflation. Une hausse de 0.7 % est constatée sur le prix des maisons en Flandre, et de 0.5 % de Wallonie. Le prix moyen d’une maison en Flandre est de 279.277 euros, soit une augmentation de +10 % par rapport à la moyenne nationale. En Wallonie, le prix a connu une réduction de 25 % en comparaison avec la moyenne nationale, avec un prix évalué à 190.048 euros.

Pour en savoir davantage sur les opportunités immobilières en Belgique, vous pouvez avoir recours à l’agence immobilière à Namur.