Une trésorerie saine est indispensable à la pérennité de toute entreprise. Or, les factures impayées remettent sa santé financière en péril et peuvent même aller jusqu’à provoquer sa faillite. Alors, comment optimiser le processus de recouvrement de créances de sa société ?

Émettre ses factures vite et bien

Il va de soi que pour pouvoir prétendre à un recouvrement de créances, il faut commencer par établir et envoyer la facture. Cela doit être fait sans tarder c’est-à-dire dès la vente ou la prestation effectuée.

Il faut savoir que les délais de paiement courent à partir de la date de réception de la facture, donc plus vous la faites tard, plus vous serez aussi payé tardivement. Ces délais sont généralement de 60 jours maximum entre professionnels, cependant, vous pouvez négocier avec vos clients pour les réduire si cela vous simplifie la gestion de votre trésorerie.

Et, pour augmenter vos chances d’être payé par les débiteurs dans les délais impartis, vous avez la possibilité de mettre en place des pénalités de retard avec des taux élevés de 15 à 20 %. Cela a un effet dissuasif.

Réagir rapidement en cas de facture impayée

Le recouvrement de créances doit être envisagé comme une course contre la montre. Plus vous réagissez vite, plus vous maximisez vos chances de réussite pour que le litige prenne fin rapidement.

Vous devez donc repérer rapidement tout défaut de paiement, ce qui impose une organisation rigoureuse et d’être attentif aux mouvements bancaires afin de pouvoir savoir à chaque instant les factures qui vous ont été payées et celles qui doivent encore l’être. Vous pouvez investir dans un logiciel de comptabilité qui vous aidera à la gérer et à la suivre.

Dès que l’échéance de paiement est passée, adressez une première relance à votre client par e-mail. Si cet acte reste sans réponse, relancez-le par téléphone quelques jours après l’envoi de votre courriel. Dans bon nombre de cas, cela suffit pour qu’il procède au recouvrement des créances qu’il vous doit notamment quand le retard de paiement est dû à un défaut d’organisation de sa part.

Toutefois, si vos tentatives de prise de contact restent vaines, il faudra alors lui envoyer un courrier de mise en demeure de payer en recommandé avec accusé de réception. Celui-ci rappelle les sommes dues et le motif. Le débiteur dispose alors de 30 jours pour s’acquitter de sa facture.

Durant tout le processus, si un dialogue est possible, tentez de cerner le motif du non-paiement. Ces informations seront très utiles pour déterminer les actions les plus judicieuses à mettre en place par la suite pour un recouvrement de créances.

Faire appel à un spécialiste du recouvrement de créances

Avoir recours aux services d’un tiers objectif est un facteur de réussite pour la procédure de recouvrement à l’amiable. Un professionnel de ce domaine a une formation juridique sur laquelle il peut s’appuyer pour faire appliquer la loi et maîtrise les techniques de négociation. C’est la meilleure solution pour régler le problème d’impayés tout en préservant une bonne relation commerciale avec le client concerné. Il va identifier les raisons de l’insolvabilité du débiteur pour trouver le meilleur compromis dans le but de débloquer la situation et parvenir à un recouvrement des impayés dans les meilleurs délais.

Cela peut éviter de devoir lancer une procédure judiciaire pour se faire payer de votre débiteur qui, pour l’injonction de payer dont les modalités sont expliquées ici et le référé en assignation se met en place vite, mais intervient après tout un processus, cela retarde donc grandement le paiement.