Pôle emploi, est un établissement administratif qui se charge de la recherche d’emploi en France. Il a été créé en décembre 2008. Il a surtout pour tâche d’indemniser des chercheurs de fonction sous certaines conditions. Ces derniers se doivent d’être éligibles aux allocations de solidarité spécifique, d’aide au retour à l’emploi. La mission touche plusieurs domaines : l’inscription sur la liste des demandeurs d’emploi, le versement des indemnités, la prospection d’activité, le coaching dans la création d’entreprises et l’aide aux entreprises à recruter. Pour bénéficier de leur service, il ne suffit pas de s’y inscrire, il faut aussi et surtout, avoir son compte Pôle emploi et s’actualiser.

L’actualisation Pôle emploi

Pourquoi s’inscrire sur Pôle emploi ? Les raisons sont nombreuses. L’organisme est d’abord une entreprise publique à caractère administratif. Il permet à ses membres, qui sont des demandeurs d’emploi, de retrouver facilement du travail. Pour cela, le concerné aura un interlocuteur qui l’aidera à faire la recherche sur le marché du travail. De plus, le demandeur d’emploi aura des indemnisations chaque mois. Mais pour bénéficier continuellement de cet avantage, il faut avoir s’inscrire et s’actualiser c’est également le cas dans le cadre d’une re inscrition Pole Emploi.

Appelée aussi actualisation ASSEDIC, le renouvellement sur Pôle emploi est une obligation qu’un membre doit faire tous les mois afin de rester inscrit et profiter des indemnités de chômage. Le non-accomplissement de cette mise à jour mène à la radiation de la personne sur Pôle emploi. En revanche, si l’individu renouvelle tous les mois son profil, il jouira de tous les services de cet organisme. Cette procédure diffère de la situation d’un concerné à un autre. Les bénéficiaires des indemnités chômage, du RA, de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS), les demandeurs d’emploi actifs et tous ceux qui aimeraient avoir accès aux services de l’organisme doivent procéder à cette actualisation.

Comment effectuer l’actualisation Pôle emploi

La procédure d’inscription à l’organisme a été simplifiée depuis quelques années. La première étape est de s’enregistrer en tant que demandeur d’emploi. Il faut ensuite passer un entretien avec un employé de Pôle emploi. Vous pouvez y adhérer quand vous êtes au chômage, ou lorsque votre contrat de travail prend fin. Vous devez vous munir de quelques documents comme une pièce d’identité, un RIB, une attestation Pôle emploi de votre employeur et une copie de la carte d’immatriculation à la sécurité sociale.

Pour la réinscription ou l’actualisation mensuelle, elle peut se faire de deux façons qui vous évitent de vous déplacer. La première s’effectue par téléphone au 3949, l’appel sera gratuit à partir d’un poste fixe. La deuxième est en naviguant sur leur site officiel : http://www.pole-emploi.fr/accueil/, vous suivez toutes les directives. Il faut l’identifiant à 8 chiffres, le code personnel à 6 chiffres et le code postal de la ville de résidence. Ces 2 premiers codes ont été reçus lors de l’inscription à l’établissement.

Quand faut-il s’actualiser ?

L’actualisation doit se faire tous les mois pour que l’organisme soit informé de tous les évènements sur le concerné. Cela peut être une reprise de travail, une formation ou autre. Tout changement de situation doit être signalé lors de l’actualisation. Si aucune modification n’a lieu, les indemnités ou allocations continueront à être perçues 72 h après l’actualisation.

Si vous effectuez la mise à jour plus tôt, le paiement Pôle emploi sera attribué plus tôt aussi. Si vous prenez du retard dans l’actualisation, la date de versement des indemnités sera reportée. Si vous voulez recevoir vos indemnités en début de mois, il faut procéder à l’actualisation quelques jours avant. Par exemple, si vous vous actualisez votre situation le 26 février, vous aurez le paiement le 1er mars.

Pour le règlement du mois M, le remaniement se fait entre le 28 du mois M-1 jusqu’au 15e du mois M +1, le versement des allocations se fait à partir du début du mois M. Ce calendrier doit être respecté par toutes personnes inscrites. En cas de retard, vous pourriez être radié. En d’autres termes, la mise à jour doit se faire entre la fin du mois jusqu’à la moitié du mois souvent.

Les motifs d’une radiation sur Pôle emploi

Un demandeur de travail peut être radié de Pôle emploi pour plusieurs raisons. De ce fait, il ne bénéficiera plus des avantages et des indemnités qui lui ont été payées auparavant. Une des causes qui peut mener à cette radiation est stipulée dans l’article L5412-1 du Code du travail. Le concerné doit témoigner d’actes positifs et répétés dans sa recherche d’emploi, ou dans la création d’entreprise. En d’autres termes, il faut que le « chômeur » justifie de sa bonne volonté à parcourir le marché du travail afin d’en trouver ou d’en créer un. Si le concerné ne dispose pas de défenses légitimes alors qu’il a décliné à deux reprises une offre convenable, il peut également être radié.

La radiation a lieu lorsque le demandeur d’emploi refuse une action de formation ou d’aide personnalisée pour trouver un emploi, cela sans excuses réglementaires. C’est pareil s’il ne répond à aucune des convocations de Pôle emploi, ce qui représente la plus grande cause de radiations.

En outre, pour éviter de se faire radier de Pôle emploi, il faut toujours que la raison d’un refus à une offre d’emploi, à une convocation, à une formation, soit légale. Dans le cas contraire, Pôle emploi et la Direction du Travail peuvent supprimer un tiers de leur liste. À part cela, le concerné ne doit pas refuser de se soumettre à une visite médicale afin de vérifier son aptitude à travailler, s’il n’a aucune excuse licite. De même, s’il ne répond pas positivement à une proposition d’accord de professionnalisation ou d’apprentissage, ou quand il décline une offre de contrat aidé et d’action d’insertion. Dernier point, pour éviter de se faire radier de Pôle emploi, toutes les déclarations sur la personne doivent être vraies.

Cette radiation vous fera perdre toutes vos indemnisations et tous vos bénéfices comme par exemple l’ACCRE pole emploi.